Possible noyade à l’île Saint-Quentin: les recherches reprennent avec les plongeurs de la SQ

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Possible noyade à l’île Saint-Quentin: les recherches reprennent avec les plongeurs de la SQ

La police de Trois-Rivières a fait appel aux plongeurs de la Sûreté du Québec pour tenter de mieux orienter les recherches visant à retrouver le corps d’un adolescent de 15 ans qui manquait à l’appel à l’île Saint-Quentin, hier.

Vers 18h, un appel 9-1-1 fut logé à la centrale de police pour une possible noyade. Les policiers se sont rapidement dirigés sur les lieux afin d’amorcer des recherches.

Selon les premières informations recueillies, une mère accompagnée de ses quatre enfants serait venue passer une partie de l’après-midi pour se baigner et profiter de la plage. Pour une raison inconnue, un de ses fils âgé de 15 ans aurait sombré sous l’eau sans jamais remonter à la surface. Rapidement, des citoyens qui étaient à proximité se sont mobilisés afin de porter assistance pour tenter de retrouver le jeune homme. La mère de l’adolescent disparu a été prise en charge par un travailleur social. Ses trois autres enfants étaient également sous le choc.

La Garde côtière, un bateau de la Direction de la sécurité incendie et sécurité civile et le bateau de la Direction de la police de Trois-Rivières ont été mis à contribution pour effectuer un ratissage de la zone impliquée hier soir, mais les recherches, vaines jusqu’à présent, ont dû cesser vers 21h30 en raison de la noirceur.

«On a ciblé l’emplacement où le jeune a été vu la dernière fois. Il faut cependant comprendre qu’avec les courants de la rivière Saint-Maurice et du fleuve, il est possible que le corps ait été transporté sur une distance qui n’est pas connue pour l’instant. Les policiers et les pompiers sont encore sur l’eau, ce matin, pour ratisser les berges jusqu’à Champlain», précise Luc Mongrain, porte-parole de la Direction de la police de Trois-Rivières.

La saison de la baignade à l’île Saint-Quentin a pris fin en même temps que celles des autres piscines municipales, de sorte que les gens peuvent continuer de profiter de la plage, mais à leurs risques et périls.

«Il y a encore les bouées pour délimiter les zones où les embarcations motorisées ne peuvent se déplacer, mais il n’y avait plus les cordons officiels qui sont normalement en place quand les gens viennent se baigner», note M. Mongrain.

Le Parc de l’île Saint-Quentin est temporairement fermé pour permettre à la Sécurité publique de déployer tous les effectifs nécessaires aux recherches.

D’après les informations recueillies par Jonathan Cossette

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de