Une officière de la Marine royale canadienne relevée de ses fonctions en Europe

La Presse Canadienne
Une officière de la Marine royale canadienne relevée de ses fonctions en Europe

OTTAWA — Une officière de marine canadienne servant comme commandant en second sur un dragueur de mines déployé en Europe a été relevée de ses fonctions en raison d’allégations de «conduite inappropriée de nature sexuelle».

Le ministère de la Défense a fait l’annonce de cette décision dans un communiqué publié mardi après-midi. Il précise que l’incident allégué se serait produit lors d’une escale dans le port de Lisbonne, au Portugal.

Aucun autre détail n’a été révélé, incluant l’identité de l’officière.

Les faits reprochés n’ont pas subi l’épreuve des tribunaux.

Une enquête interne est en cours et la suspension de l’officière «a été jugée nécessaire pour assurer un leadership efficace au sein de l’équipage du NCSM Kingston» qui participe à la mission du 1er Groupe permanent OTAN de lutte contre les mines.

Deux navires canadiens font partie de cette mission de l’OTAN visant à déminer les eaux européennes.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires