Tuerie dans la région de Montréal: des proches se remémorent les victimes

Morgan Lowrie, La Presse Canadienne
Tuerie dans la région de Montréal: des proches se remémorent les victimes

MONTRÉAL — Les familles et les communautés pleurent un grand-père, un travailleur hospitalier ainsi qu’un jeune de 22 ans sur sa planche à roulettes qui ont perdu la vie cette semaine dans une série de fusillades apparemment aléatoires dans la région de Montréal.

La police a tué le suspect de 26 ans jeudi matin après qu’il ait prétendument abattu les trois victimes dans la rue dans une période d’environ 24 heures. La police provinciale a déclaré qu’il semble que le suspect, dont on sait qu’il avait des problèmes de santé mentale, ait choisi ses victimes au hasard.

Billy Bellemare dit qu’il n’a jamais pu terminer sa dernière conversation avec son meilleur ami, Alex Lévis Crevier, 22 ans.

M. Lévis Crevier roulait sur sa planche à roulettes à Laval, en banlieue de Montréal, échangeant des messages avec son ami Billy Bellemare lorsqu’il a été tué par balle mercredi soir.

«On s’envoyait des messages vocaux et  »paff »… rien de plus», a déclaré M. Bellemare dans une entrevue avec La Presse Canadienne via Facebook Messenger.

Billy Bellemare a mentionné que les deux amis se sont rencontrés en 2019 alors qu’ils travaillaient dans le même magasin de pneus à Saint-Jérôme. Alex Lévis Crevier «était plus qu’un frère pour moi, on se parlait 24 (heures) sur 24, sept jours sur sept», dit-il.

M. Bellemare a raconté que son meilleur souvenir était de longues promenades en voiture avec son ami, les deux riant si fort pour «absolument rien» qu’ils ont presque dû s’arrêter. Alex Lévis Crevier, qui venait de commencer un emploi dans la construction, était «gentil, sympathique, une très bonne personne», a-t-il raconté.

La série de meurtres a commencé mardi soir, lorsque le suspect de 26 ans, Abdulla Shaikh, aurait abattu deux hommes à Montréal à quelques kilomètres l’un de l’autre, à environ une heure d’intervalle.

André Fernand Lemieux, 64 ans, père du boxeur professionnel canadien David Lemieux, a été la première victime du tireur. Le boxeur de 33 ans a publié mercredi une photo de son père berçant son petit-fils de quelques mois, né plus tôt cette année de David Lemieux et de sa partenaire, la plongeuse médaillée olympique Jennifer Abel.

«R.I.P. Papa», lit-on sur la photo, qui a été publiée sur le compte Facebook officiel de David Lemieux. La direction de M. Lemieux a indiqué que le boxeur était «en deuil» et ne souhaitait pas parler publiquement.

Un syndicat représentant les travailleurs de la santé du nord de la ville a rendu un hommage en ligne à Mohamed Salah Belhaj, tué mardi dans l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville de Montréal.

Plusieurs collègues qui ont travaillé avec l’homme de 48 ans à l’hôpital psychiatrique Albert-Prévost ont changé leurs photos de profil Facebook en un carré noir avec le nom de l’hôpital et les mots «Sans Mo».

«Merci, cher collègue, pour ta présence et ton travail durant toutes ces années», a écrit le syndicat. «Merci pour tout Momo.»

Un ancien collègue qui vit maintenant en France a déclaré qu’il se souvenait de M. Belhaj comme quelqu’un qui se dévouait pour aider ceux qui l’entouraient. «Tout le monde pourrait vous parler de son magnifique sourire», a souligné Marc-Antoine St-Pierre sur Facebook Messenger.

L’ambassade du Canada en Tunisie a exprimé sa «grande tristesse» face au décès de M. Belhaj, qu’elle a décrit comme un ressortissant tunisien résidant au Canada. L’ambassade de Tunisie au Canada, quant à elle, a déclaré que des responsables consulaires avaient rendu visite à sa famille pour lui offrir leur soutien.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires