Opposition aux hausses tarifaires d’électricité calquées sur les taux d’inflation

La Presse Canadienne
Opposition aux hausses tarifaires d’électricité calquées sur les taux d’inflation

MONTRÉAL — Trois organismes font front commun pour réclamer un gel des tarifs d’électricité d’Hydro-Québec après que la société d’État ait annoncé qu’elle les augmenterait cette année et en 2023 en les alignant sur le taux d’inflation.

La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI), Option consommateurs et l’Association québécoise des consommateurs industriels d’électricité (AQCIE) veulent aussi que le gouvernement du Québec fasse appel à la Régie de l’énergie pour s’assurer que les consommateurs ne paient pas plus que le nécessaire au monopole qu’est Hydro-Québec. 

En janvier 2022, l’inflation au Canada a dépassé 5 % pour la première fois depuis septembre 1991, selon Statistique Canada. À titre de comparaison, l’Indice des prix à la consommation (IPC) global avait augmenté de 1 % en janvier 2021.

Les trois organismes rappellent qu’Hydro-Québec a engrangé des profits de 3,5 milliards $ en 2021. Ils calculent qu’en 2023, la société d’État irait donc chercher plus de 600 millions $ additionnels dans les poches des consommateurs québécois. 

Le directeur d’Option consommateurs, Christian Corbeil, affirme qu’en retirant à la Régie de l’énergie le pouvoir de fixer annuellement les tarifs d’Hydro-Québec pour plutôt les soumettre aux aléas de l’économie, le gouvernement expose les consommateurs à subir des chocs tarifaires tout en permettant à la société d’État de faire des profits déraisonnables. 

François Vincent, vice-président pour le Québec à la FCEI, ajoute qu’au moment où les petites et moyennes entreprises (PME) se relèvent des vagues de restrictions économiques, elles se font frapper de plein fouet par la forte inflation et qu’Hydro-Québec ne peut ainsi en soutirer davantage dans les poches des dirigeants de PME. La FCEI a calculé que l’augmentation tarifaire moyenne pour un petit commerce de proximité avoisinerait les 200 $ et pour le secteur commercial dans son ensemble, la facture supplémentaire moyenne serait de 518 $. 

Dimanche, la cheffe de l’opposition officielle, Dominique Anglade, a proposé de lever provisoirement la TVQ sur la facture d’électricité à concurrence de 4000 $, et a promis un gel des tarifs.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires