Libéraux et néo-démocrates veulent promouvoir les arts et la culture

Nicole Thompson et Jessica Smith, La Presse Canadienne

Les libéraux et les néo-démocrates ontariens promettent d’augmenter les dépenses dans le secteur culturel, affirmant que les fonds qui leur étaient destinés s’étaient déjà évanouis avant le début de la pandémie de COVID-19.

Dans son programme, le NPD promet d’augmenter le financement du Conseil des arts de l’Ontario et de rétablir le Fonds culturel autochtone. De leur côté, les libéraux disent vouloir rétablir le financement dans les arts, la musique et la culture.

«Le secteur des arts donne à plusieurs de nos collectivités leur caractère, le genre de chose que l’on aime, a déclaré le chef libéral Steven Del Duca lors d’une halte de campagne, à Milton, samedi. Il faut qu’il puisse compter sur un gouvernement qui ne l’abandonnera pas, qui veut être un partenaire. C’est la raison pour laquelle nous avons inclus ces montants spécifiques dans notre programme.»

Les libéraux s’engagent notamment à investir 5 millions par année à compter de 2023-2024 dans la création d’un fonds pour la culture autochtone. En 2019, l’actuel gouvernement progressiste-conservateur de Doug Ford avait éliminé le Fonds culturel autochtone.

La présidente et fondatrice du Indigenous Arts Collective of Canada, Dawn Iehstoseranón:nha, dit que cette coupe de 5 millions $ avait fait mal.

«Quand le financement pour les Autochtones, la culture autochtone, ce fut un coup dur. Nous étions alors moins confiants, moins sûrs. Ce financement nous permettait de partager notre culture avec les Canadiens», explique-t-elle.

Andrew Cash, le président de l’Association canadienne de musique indépendante, dit qu’il aimerait que le Fonds de la musique de l’Ontario récupère les 7 millions $ annuels que lui avait retirés le gouvernement Ford afin de réduire le déficit provincial de 11,7 milliards $.

«Cette décision a aggravé la situation provoquée par la COVID, souligne l’ancien élu fédéral néo-démocrate. Cela a nui aux capacités des maisons de disque à investir dans la relève, à contribuer à ce que serait la scène mondiale à l’heure actuelle.»

Le NPD, qui n’a toujours pas publié les coûts de son programme, promet aussi des crédits d’impôt pour les productions cinématographiques et télévisuelles.

Une porte-parole du Parti progressiste-conservateur a indiqué par courriel que les infrastructures communautaires, culturelles et récréatives faisaient partie du programme présenté par le gouvernement Ford en décembre 2021.

«Doug Ford et les progressistes-conservateurs conservateurs vont aussi investir près de 1 million $ pour former 350 jeunes personnes dans les secteurs créatifs comme le cinéma, la musique, les jeux vidéo et l’animation, a écrit Gilian Sloggett. Cette mesure met l’accent sur les jeunes âgés d’au moins 15 ans ayant des handicaps, les nouveaux arrivants, les Autochtones et les Noirs.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires