Le gouvernement de l’Ontario présente son plan de transports pour le Grand Toronto

Holly McKenzie-Sutter, La Presse Canadienne
Le gouvernement de l’Ontario présente son plan de transports pour le Grand Toronto

TORONTO — La vision sur 30 ans du gouvernement de l’Ontario pour étendre les réseaux de transport dans la région de Toronto comprend plus d’autoroutes et de possibles nouveaux réseaux de transport en commun, mais plusieurs éléments de ce plan ne sont pas entièrement chiffrés.

Le gouvernement affirme que la population du Grand Toronto devrait atteindre 15 millions d’habitants d’ici 2051, alors qu’elle se situe actuellement à 10 millions d’habitants. Ce plan de transports vise à lutter contre les embouteillages et faciliter les déplacements des personnes et des marchandises en Ontario, indique le gouvernement.

Au cours de la prochaine décennie, on prévoit des dépenses de 61 milliards $ pour le transport en commun et de plus de 21 milliards $ pour les routes.

Le Grand Toronto, appelé «région élargie du Golden Horseshoe», s’étend à l’ouest jusqu’à la région de Waterloo et les comtés de Wellington et Brant, à l’est jusqu’aux comtés de Peterborough et de Northumberland, au nord jusqu’au comté de Simcoe et au sud jusqu’à Haldimand et Niagara.

L’enveloppe prévue pour le réseau routier comprend des parties du controversé projet de contournement de la ville de Bradford ainsi que le projet de l’autoroute 413, qui sont des éléments centraux du plan de transport du gouvernement, mais dont les coûts n’ont pas encore été entièrement chiffrés.

Le premier ministre Doug Ford, qui tentera de se faire réélire avec ses progressistes-conservateurs en juin, a annoncé jeudi le plan à long terme à un endroit le long du tracé prévu de l’autoroute 413.

Le public n’a pas été informé du coût total de ce projet ni du projet d’autoroute de contournement de Bradford, un autre élément annoncé précédemment du vaste, mais vague plan de développement des transports.

«Une province qui croît aussi vite que la nôtre a besoin d’un réseau de transport pour la soutenir, a déclaré M. Ford à Woodbridge. Nous avons besoin de plus de routes, de plus d’autoroutes, de plus d’options pour nous déplacer, et c’est exactement là où nous mettons votre argent.»

Les documents présentés par les responsables du ministère des Transports ont décrit la région du Grand Toronto comme le «moteur économique de la province et du pays», et ont déclaré que le plan de transport visait à lutter contre les embouteillages anticipés et à déplacer efficacement les marchandises.

Ces documents n’incluaient pas les ventilations des coûts pour de nombreux projets spécifiques. 

Les coûts du réseau autoroutier comprennent des parties des projets de contournement de Bradford et de l’autoroute 413. Les dates de début de la construction n’ont pas été fixées pour l’une ou l’autre des autoroutes, et des inquiétudes ont été soulevées concernant les impacts environnementaux et la question de savoir si les itinéraires feront gagner beaucoup de temps aux conducteurs sur leurs trajets.

M. Ford n’a pas répondu directement lorsqu’on lui a demandé jeudi pourquoi le public n’était pas informé du coût total des autoroutes. Il a déclaré que la population croissante doit «se rendre du point A au point B le plus rapidement possible».

«Les gens ne veulent pas être pris dans des embouteillages. Nous allons nous assurer de continuer à construire des autoroutes, des routes et des ponts dans toute la province», a-t-il déclaré.

Le plan de transport mentionnait également de nouvelles connexions de transport en commun «conceptuelles» entre Burlington et Oshawa au nord de Toronto et une boucle reliant la ligne de transport en commun de l’Ontario à l’aéroport international Pearson de Toronto, bien que peu de détails aient été présentés sur les itinéraires proposés et d’autres éléments de ces plans.

Il est également prévu d’élargir et d’étendre les autoroutes existantes.

La cheffe néo-démocrate Andrea Horwath, dont le parti a l’intention d’abandonner les projets de contournement de Bradford et de l’autoroute 413 s’il est porté au pouvoir en juin, a critiqué les plans d’autoroutes comme étant inutiles et dommageables pour l’environnement. Elle a également déclaré que le plan de transport à long terme présenté était irréaliste.

«C’est un autre gadget électoral de (Doug) Ford», a-t-elle déclaré.

Le chef du Parti vert Mike Schreiner a qualifié les deux autoroutes de «catastrophes financières et climatiques» qui rendraient finalement la vie moins abordable, car les gens sont obligés de vivre plus loin de leur travail et de faire la navette plus longtemps.

«Le plan de transport de (Doug) Ford va paver l’avenir de nos enfants», a-t-il déclaré.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
Budget du Québec 2022-2023 – L’Alliance TRANSIT dévoile ses recommandations pour permettre au transport collectif de traverser la crise sanitaire et de reprendre son élan | Transit
2 mois

[…] collectif, des projets de bonification du réseau routier ont été annoncés à l’instar de la construction de l’autoroute 413 en périphérie de Toronto. L’Alliance TRANSIT ne cautionne pas ce genre de projets d’une autre époque puisqu’ils […]