La N.-É. annule finalement l’une des deux taxes foncières visant les non-résidents

Lyndsay Armstrong, La Presse Canadienne
La N.-É. annule finalement l’une des deux taxes foncières visant les non-résidents

HALIFAX — Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Tim Houston, a annoncé jeudi que le gouvernement annulait finalement une des deux taxes foncières qui visent spécifiquement les propriétaires non-résidants, car cela risquait de nuire à la réputation de la province.

À l’issue d’une réunion du cabinet, jeudi, M. Houston a expliqué aux journalistes que lorsque la mesure a été annoncée, en mars, il n’avait pas prévu qu’on pourrait nuire à l’image de la province, lieu d’accueil.

Dans son budget du 29 mars dernier, le gouvernement progressiste-conservateur avait inscrit deux taxes pour les propriétaires non-résidants, afin d’encourager les propriétaires de l’extérieur de la province à vendre leurs maisons aux Néo-Écossais et à augmenter le parc de logements disponibles.

Le gouvernement annule la première taxe, annuelle, qui obligeait au départ les propriétaires non-résidents à payer 2 $ par 100 $ d’évaluation de leurs propriétés résidentielles. 

Par contre, le gouvernement maintient la taxe de mutation, qui oblige les nouveaux acheteurs non-résidents à payer 5 % de la valeur de la propriété s’ils ne déménagent pas dans la province dans les six mois.

Ces taxes, qui étaient entrées en vigueur le 1er avril, mais qui n’avaient pas encore été perçues, ont attiré les foudres de dizaines de propriétaires venus témoigner lors d’audiences publiques le mois dernier — ils soutenaient que ces mesures fiscales étaient injustes et discriminatoires.

Le gouvernement avait déjà annoncé mardi une réduction, modulée, du taux de la taxe foncière annuelle de 2 %, avant de l’abandonner tout à fait jeudi. 

«Je ne permettrai pas qu’une mesure vienne saper la nature accueillante de cette province», a déclaré M. Houston aux journalistes.

Cette taxe annuelle devait rapporter 65,5 millions $ au cours de l’exercice 2022-2023. On estime que la taxe de mutation restante rapportera 15,5 millions $ cette année.

Cette dépêche a été rédigée avec l’aide financière des Bourses de Meta et de La Presse Canadienne pour les nouvelles. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires