La «fille au napalm» accompagne des réfugiés ukrainiens jusqu’au Canada

The Associated Press
La «fille au napalm» accompagne des réfugiés ukrainiens jusqu’au Canada

VARSOVIE, Pologne — Phan Thị Kim Phuc, la Vietnamienne rendue célèbre par une photo d’une attaque au napalm en 1972, a accompagné lundi 236 réfugiés qui fuyaient la guerre en Ukraine, à bord d’un vol entre Varsovie et le Canada.

La célèbre photo de Mme Phuc sur laquelle on la voit courir, nue, le corps brûlé par du napalm, avait été apposée sur un avion nolisé par une organisation sans but lucratif pour se rendre jusqu’à Regina, en Saskatchewan.

La femme de 59 ans, aujourd’hui une citoyenne canadienne, dit souhaiter que sa vie et son travail au profit des réfugiés soient un message de paix. Son mari Bui Huy Toan et elle étaient partis de Toronto pour prendre place à bord du vol humanitaire.

Les réfugiés, principalement des femmes et des enfants provenant de partout en Ukraine, comptent parmi les milliers d’Ukrainiens à qui le Canada à remis des visas humanitaires dans la foulée de l’invasion de leur pays par la Russie.

Des millions d’Ukrainiens ont fui depuis l’attaque du 24 février. Environ 5,5 millions d’entre eux se sont inscrits auprès de groupes humanitaires en Europe, selon les Nations unies.

Le Canada est l’un des pays occidentaux qui leur offrent un refuge.

Le fondateur de l’organisation non gouvernementale Solidaire, le philanthrope et pilote argentin Enrique Pineyro, était aux commandes du Boeing 787. Oscar Camps, de l’organisation non gouvernementale catalane Open Arms, était aussi à bord.

Un photographe de l’Associated Press, Nick Ut, avait pris la photo de Mme Phuc en 1972, ce qui lui avait valu un prix Pulitzer. Le cliché montre la fillette et d’autres enfants fuyant une attaque au napalm dans le sud du Vietnam, en juin 1972.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires