Yellowstone rouvre après les inondations dévastatrices

Matthew Brown et Amy Beth Hanson, The Associated Press
Yellowstone rouvre après les inondations dévastatrices

WAPITI, Wyo. — Des centaines de voitures et de véhicules récréatifs faisaient la file, mercredi, aux entrées du parc national de Yellowstone, qui rouvrait partiellement ses portes après des inondations sans précédent qui ont redessiné ses rivières et canyons, emporté plusieurs routes et rendu inaccessibles certains de ses animaux les plus célèbres.

Les responsables ont levé les barrières de trois des cinq entrées du parc pour la première fois depuis le 13 juin, quand des rivières du Wyoming et du Montana gonflées hors de leur lit par des pluies diluviennes et la fonte printanière du manteau neigeux avaient chassé quelque 10 000 visiteurs du site.

Certaines des principales attractions du plus vieux parc national des États-Unis pourront de nouveau être visitées, notamment Old Faithful ― le geyser légendaire qui crache des panaches d’eau brûlante avec une régularité presque métronomique une dizaine de fois par jour.

Mais les ours, les loups et les bisons qui fréquentent la vallée sauvage de Lamar et les attraits thermiques autour de Mammoth Hot Springs demeureront hors de portée. La portion nord du parc, riche en faune, sera fermée au moins jusqu’au début du mois de juillet, et les routes principales qui rejoignent le parc depuis les villes de Gardiner, Red Lodge et Cooke City, dans le Montana, sont sectionnées.

On ne sait pas combien de visiteurs se présenteront dans la foulée immédiate des inondations, mais les files d’attente constatées mercredi démontrent que plusieurs n’ont pas l’intention de changer leurs plans. Les gestionnaires du parc attendaient un achalandage sans précédent pour le 150e anniversaire de Yellowstone, après avoir accueilli 4,9 millions de visiteurs l’an dernier, un record.

Pour contrôler les foules pendant que les travaux de réparation se poursuivent, les responsables n’admettent que les véhicules dont les plaques d’immatriculation se terminent par un chiffre pair les journées paires, et par un chiffre impair les journées impaires.

Cette règle ne s’applique pas aux groupes de visiteurs qui utilisent plusieurs voitures ou à ceux qui ont des réservations dans les hôtels et les terrains de camping du parc.

Les dirigeants n’excluent pas la mise en place d’un système de réservations si l’achalandage se fait trop intense.

Les responsables sont encore à prendre la pleine mesure des dommages causés par les inondations. L’environnement de Yellowstone est très délicat et les réparations pourraient s’étirer sur plusieurs années.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires