Explosions et incendie dans la région de Berlin

Kirsten Grieshaber, The Associated Press
Explosions et incendie dans la région de Berlin

BERLIN — Un gigantesque incendie s’est déclaré dans une des plus grandes forêts urbaines de Berlin jeudi matin, après que plusieurs explosions se soient produites dans un dépôt d’armes au cœur de la forêt lors d’une des journées les plus chaudes de l’année jusqu’à présent.

Plus d’une centaine de sapeurs combattaient les flammes dans la forêt de Grunewald, selon l’agence de presse allemande dpa.

L’incendie se propageait rapidement et d’importantes explosions étaient entendues en provenance du site où sont entreposés des feux d’artifice, des explosifs et d’anciennes munitions de la Deuxième Guerre mondiale.

«La situation est dangereuse, a déclaré aux médias Thomas Kirstein, du service des incendies de Berlin. L’incendie n’est pas contrôlé, la forêt brûle hors de contrôle.»

M. Kirstein a ajouté qu’on ne sait pas ce qui a provoqué les premières explosions au dépôt d’armes, tôt jeudi. Le site appartient à la police de Berlin. Il a été créé en 1950 et, avant les explosions de jeudi, on y entreposait environ 25 tonnes métriques de feux d’artifice, d’explosifs et de munitions de la Deuxième Guerre mondiale, selon dpa.

M. Kirstein a demandé aux résidants de rester loin de la forêt. En raison des débris qui volent dans tous les sens et du risque de nouvelles explosions, les pompiers ont expliqué ne pas avoir commencé à éteindre systématiquement les flammes, puisque les premiers répondants doivent rester à au moins un kilomètre de la forêt.

Les pompiers sur place arrosent la forêt autour de la zone interdite dans l’espoir d’empêcher les flammes de se propager.

Ils attendaient aussi les images aériennes d’un drone qui a survolé le dépôt d’armes pour prendre une meilleure mesure de la situation.

M. Kirstein a dit que les pompiers espèrent pouvoir se rendre sur place plus tard pendant la journée, à bord de blindés. Quelques centaines de mètres carrés de forêt brûlaient jeudi matin, selon certaines estimations.

Les dirigeants de Berlin ont demandé des renforts pour combattre les flammes, notamment aux forces spéciales de l’armée allemande. On attendait aussi des canons à eau et des blindés d’évacuation sur place.

Le service de train de banlieue a été partiellement interrompu dans l’ouest de la ville et une des principales artères de la métropole, l’Avus, a été fermée.

Les flammes ne menaçaient pas de résidences, mais les pompiers ont prévenu qu’elles pourraient se propager puisque la forêt est desséchée et en raison de la chaleur intense attendue jeudi, avec un mercure qui pourrait atteindre 38 degrés Celsius.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires