Assermentation de Trump: un règlement de 750 000 $ pour le District de Columbia

Michael Balsamo, The Associated Press

WASHINGTON — Les entreprises de l’ancien président Donald Trump et son comité d’assermentation ont conclu un accord pour payer 750 000 $ au District de Columbia, dans le cadre d’un règlement à l’amiable.

Le procureur général du District de Columbia accusait le comité organisateur d’avoir payé trop cher pour des événements tenus à l’hôtel de M. Trump — et d’avoir enrichi, dans le processus, la famille de l’ancien président.

Le procureur général Karl Racine a annoncé mardi sur Twitter la conclusion d’un accord de règlement dans l’affaire contre le comité inaugural présidentiel, l’organisation Trump et le Trump International Hotel de Washington. L’accord de règlement n’avait pas encore été signé par un juge, mardi.

L’accord indique que l’affaire a été réglée à l’amiable «pour éviter les frais, le fardeau et les risques d’autres litiges». L’accord précise aussi que les défendeurs «contestent les allégations pour de nombreux motifs et nient avoir commis des actes répréhensibles ou des comportements illégaux».

Dans le cadre de l’accord, les défendeurs paieront au District de Columbia un total de 750 000 $, qui seront utilisés au profit de trois organisations à but non lucratif, selon les documents de règlement.

Dans un communiqué, M. Trump a fustigé le procureur Racine, et il a souligné que le règlement ne comprenait aucun aveu de culpabilité ou de responsabilité.

«Alors que les taux de criminalité montent en flèche dans la capitale nationale, il est nécessaire que le procureur général se concentre sur ces questions plutôt que sur une autre étape de la plus grande chasse aux sorcières de l’histoire politique», a soutenu l’ex-président Trump.

Selon le procureur Racine, le comité a détourné des fonds à but non lucratif et s’est coordonné avec la direction de l’hôtel et les membres de la famille Trump pour organiser des événements. Il a déclaré que l’un des organisateurs de l’événement avait fait part de ses inquiétudes concernant les tarifs exigés avec M. Trump, la fille du président, Ivanka Trump, et Rick Gates, un haut responsable de la campagne à l’époque.

Le comité a soutenu que ses finances avaient fait l’objet d’un audit indépendant et que tout l’argent avait été dépensé conformément à la loi. Le comité a recueilli un montant sans précédent de 107 millions $ pour organiser des événements célébrant le Jour d’investiture de M. Trump en janvier 2017. Mais les dépenses du comité ont suscité un examen de plus en plus minutieux.

Les procureurs affirment que le comité aurait pu organiser des événements inauguraux dans d’autres lieux, gratuitement ou à moindre coût, mais n’a pas envisagé ces options.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires