Nouvelle formation sur les champignons et comestibles forestiers

Par Rédaction Hebdo Journal
Nouvelle formation sur les champignons et comestibles forestiers
Luc Pellerin, directeur général du Collège Laflèche, ainsi que Patrick Lupien, coordonnateur de la Filière mycologique de la Mauricie. (Photo : courtoisie)

Dès janvier prochain, il sera possible de perfectionner ses connaissances en mycologie au Collège Laflèche. En effet, après avoir assuré pendant plusieurs années la gestion et le développement du programme de formation et de spécialisation dans le milieu des champignons et des comestibles forestiers, la Filière mycologique de la Mauricie offrira des formations diversifiées en lien avec les comestibles nordiques des forêts de la Mauricie et du Québec.

S’inscrivant dans la philosophie de partenariat participatif au sein du développement de la Filière, le Collège Laflèche additionnera l’expertise et les talents de ses gestionnaires et professeurs à cette grappe de praticiens et professionnels qui composent la Filière mycologique de la Mauricie.

Avec un nombre croissant d’adeptes et d’entrepreneurs souhaitant acquérir des compétences et développer leurs expertises dans les milieux de la cueillette, la gastronomie, le mycotourisme, la transformation et la distribution, le Collège Laflèche devient un allier de taille.

« Il y aura un bloc de formations qui s’adressera à une clientèle en emploi aux fins de spécialisation et un autre qui permettra au grand public de se familiariser avec le milieu des comestibles forestiers, tout ça en initiant une collaboration étroite au sein d’un comité de planification qui sera mis en place par les deux organisations », indique Patrick Lupien, coordonnateur de la Filière mycologique de la Mauricie.

Le Collège Laflèche y va également d’innovation dans la mise en place de ce partenariat. Souhaitant offrir aux étudiants des formations au goût de l’identité culinaire qui se développe dans toutes les régions du Québec et en particulier en Mauricie, le Collège pourrait notamment bonifier la formation en gestion hôtelière ou en tourisme, par exemple, en intégrant les notions propres à la cuisine nordique.

« Ce partenariat est un élément innovant pour le Collège, car il permettra de bonifier l’offre de formation, d’initier nos diplômés au potentiel de la cuisine nordique et du même coup permettre l’utilisation de notre restaurant pédagogique dans différents projets de recherches et d’expérimentations culinaires», mentionne Luc Pellerin, directeur général du Collège Laflèche.

Les deux organisations sont emballées par cette opportunité de travailler ensemble, car chacune d’elle apporte à l’autre une combinaison d’éléments structurants profitables dans leur développement respectif à long terme et permettent à la Mauricie de se positionner avantageusement dans ce secteur en effervescence.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de