Nouveau colisée: le 7 février comme date butoir pour déposer un projet

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Nouveau colisée: le 7 février comme date butoir pour déposer un projet
Le nouveau colisée en construction au District 55. (Photo : Audrey Leblanc)

Le maire Jean Lamarche s’est adressé aux médias, ce matin, concernant l’occupation du nouveau colisée. Il a fait savoir aux groupes intéressés qu’ils ont jusqu’au 7 février pour déposer un dossier d’affaires complet.

Ce dossier doit détailler la nature de l’entente souhaitée avec la Ville de Trois-Rivières, le calendrier d’occupation projeté et doit préciser les divers engagements et les aspects financiers devant lier les parties.

M. Lamarche dit avoir en tête des critères de pérennité, de croissance et avoir l’objectif de maximiser les retombées pour la ville de Trois-Rivières.

«Le colisée représente une structure majeure de la ville. Il s’est réalisé avec comme priorité de répondre aux besoins de la population pratiquant les sports de glace. Je suis déterminé et soucieux d’offrir aux Trifluviens le meilleur projet pour en assurer l’occupation», soutient-il.

L’Université du Québec à Trois-Rivières, l’un des deux groupes ayant montré de l’intérêt pour occuper le colisée, rencontre les élus de la Ville, ce matin, pour leur présenter sa vision. Le promoteur Dean MacDonald, qui souhaite déménager une équipe de la East Coast League au nouveau colisée, ne pouvait se présenter à la rencontre ce matin.

Par ailleurs, le 18 décembre, le maire Lamarche a fait parvenir un courriel à M. MacDonald pour l’inviter à soumettre un dossier concret, tout en réitérant que «la Ville de Trois-Rivières ne cèdera sous aucune considération la pleine gestion [du colisée]. (…) Le conseil municipal souhaite que vous puissiez nous acheminer une proposition écrite dans les meilleurs délais et nous demeurons disposés à vous rencontrer pour en discuter.»

M. Lamarche a également pu discuter avec la haute direction du Canadien de Montréal. Peu loquace à ce sujet, le maire précise qu’il a «eu des réponses à ses questions et j’aurai ces informations avec moi au moment opportun».

Après la date butoir du 7 février, les dossiers seront analysés avant qu’une recommandation aux élus ne soit émise.

Voici la déclaration complète du maire Jean Lamarche

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de