Comment lutter contre les remontées capillaires ?

Publireportage
Comment lutter contre les remontées capillaires ?

Il existe plusieurs stratégies pour éviter les remontées d’humidité, l’une des principales causes de dégradation des murs. Si vous n’agissez pas assez rapidement, de sérieux dégâts peuvent survenir. À travers cet article, vous allez prendre connaissance de tout ce qu’il faut savoir à ce sujet et sur la manière d’en finir avec les problèmes d’humidité, et ne pas subir les conséquences en tant que locataire ou propriétaire de bien immobilier.

Qu’est-ce qu’une remontée capillaire ?

Les murs d’un bâtiment sont comparables à un morceau de sucre déposé sur un fond de café. En faisant cette expérimentation, vous constaterez que ce dernier va monter en raison de l’action capillaire. Comme le sucre est poreux, le café va être aspiré par la capillarité.

De la même manière, un mur absorbe l’eau du sol via ses minuscules canaux, qui sont formés à partir des pores du matériau. L’aspiration de l’eau est renforcée par son évaporation lorsqu’elle s’écoule le long du mur. Lorsque la température augmente, une plus grande quantité de l’eau s’évapore, ce qui entraîne une plus grande aspiration de l’eau du sol.

L’humidité du sol dans l’architecture traditionnelle n’était pas un problème grave, car l’eau pouvait s’évaporer à travers le sol perméable. Aujourd’hui, cependant, le sol est davantage imperméabilisé (trottoir, pavage, etc.) et l’évacuation de l’humidité devient une nécessité. L’eau a du mal à s’évaporer à travers le sol et s’accumuler dans les murs.

Pour quelle raison l’eau est absorbée et remonte par capillarité ?

Lorsqu’une membrane d’étanchéité fait défaut et que les murs se trouvent en contact permanent avec le sol, l’humidité s’y infiltre par phénomène de capillarité.

Par ailleurs, les éléments minéraux présents dans l’eau d’infiltration des murs attirent également l’humidité du sol, ce qui n’empirer la situation. Ce processus est connu sous le nom de remontée capillaire et se traduit par l’infiltration d’eau, depuis le sol vers les murs.

Par conséquent, les moisissures apparaissent et l’humidité permanente des murs engendre également du salpêtre, une matière qui abîme le plâtre. De plus, l’humidité attire toutes sortes de créatures indésirables (lépismes, insectes…). Pour des raisons de salubrité, il faut donc prendre ses dispositions le plus rapidement possible.

Quelques conseils pour stopper une infiltration d’eau par le sol

Les problèmes de capillarité peuvent être résolus de deux manières. L’approche la plus courante consiste à injecter un matériau d’étanchéité dans le sol. L’autre approche consiste à créer une rainure dans le mur et à installer une membrane d’étanchéité.

1.     Injection de matériau hydrofuge

Pour cette première méthode, pas besoin de professionnel, car vous pouvez imperméabiliser vous-même le sol en introduisant le matériau. Pour ce faire, vous pouvez trouver des produits imperméabilisants dans les magasins spécialisés, notamment ceux de Sika, Humabloc, ou encore Rubson, Dryzone…

Pour ce faire, des trous régulièrement espacés sont percés à la base du mur à traiter afin d’introduire le matériau. Cela crée une barrière de nature chimique qui bloque l’humidité du sol de pénétrer. Cette technique présente peu de difficulté à la mise en œuvre, mais elle est également très efficace.

2.     Installation d’une barrière d’étanchéité par rainure

En général, ce type d’opération est réalisée lors d’une rénovation complète d’une habitation. L’infiltration de l’eau par capillarité peut être traitée en réalisant une rainure dans le sol. Une membrane d’étanchéité (film DPC) y est alors insérée par une ouverture sur sa longueur. Ensuite, on effectue une nouvelle remontée de briques et un nouveau mur est construit. Cette opération est réalisée palier par palier pour bien s’assurer de l’étanchéité des fondations en béton, ou des murs traités.

Il faut savoir que la purge des murs est moins chère et il s’agit d’une solution durable. Grâce à cela, vous n’aurez certainement plus ce problème à l’avenir en adoptant cette approche. En revanche, une main-d’œuvre lourde est nécessaire, et des risques peuvent parfois subvenir. Afin d’éviter ce scénario à l’avenir, il est conseillé de consulter l’avis d’un ingénieur.

Vous trouvez les travaux trop risqués et préférez-vous vous adressez à une personne plus avisée ? Nous vous conseillons de vous adresser directement à un professionnel qui connaît tous les travaux du bâtiment, plutôt qu’un spécialiste. En effet, les experts sont rarement disposés à effectuer des travaux d’aménagement aussi importants, car ils prennent beaucoup de temps.

Conclusion

Les remontées capillaires ne sont pas impossibles à résoudre, elles nécessitent seulement un travail bien planifié et soigneusement contrôlé. Vous ne vous sentez pas rassuré à l’idée de prendre en main seul les problèmes liés à l’infiltration de l’eau ? Dans ce cas, il est conseillé de consulter sans tarder un spécialiste du traitement de l’humidité.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires