Motoneige : 116 kilomètres de sentiers verts

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
Motoneige : 116 kilomètres de sentiers verts
Normand Drolet, le président du Club de motoneige du comté de Champlain. (Photo : Audrey Leblanc)

Le Club de motoneige du comté de Champlain a obtenu la certification environnementale «écoSentier» pour deux de ses sentiers, soit le Trans-Québec 3 et le régional 351.

Ce programme volontaire de certification reconnaît les bonnes pratiques environnementales déployées sur les sentiers. Le projet a été mené en collaboration avec Nature-Action Québec (NAQ). Une biologiste de l’organisme a procédé à l’audit des sentiers, en septembre 2019.

«Elle a regardé la qualité des sentiers, des ponceaux et des ponts, énumère Michel Comeau, membre du Club responsable du dossier de la certification. Elle s’est assurée, entre autres, que les ponceaux ne soient pas percés pour éviter que du sable se retrouve dans les cours d’eau. Elle a analysé tout l’aspect écologique et biologique.»

«Pendant trois jours, on a parcouru les deux sentiers au complet, ajoute ce dernier. Des prélèvements ont été faits près des sentiers. À la suite de ça, on a reçu des recommandations. On a fait quelques changements comme remplacer des tuyaux et faire de l’ensemencement près des cours d’eau.»

Après plus d’un an de démarches, le Club de motoneige du comté de Champlain a reçu, il y a quelques jours, les documents attestant que les sentiers 3 et 351 sont maintenant des «écoSentiers». Ceux-ci totalisent 116,7 kilomètres sur les 243 gérés par le Club.

«C’est près de 200 heures de travaux bénévoles qui ont été réalisés pour obtenir la certification, soutient M. Comeau. On a travaillé fort parce qu’on pense que ça en vaut la peine. La protection de l’environnement, ça nous tient à cœur.»

«La certification nous oblige à penser à l’environnement quand on fait des travaux, renchérit Normand Drolet, le président du Club de motoneige du comté de Champlain. En 2020, on est rendu là. Il faut prendre soin de l’environnement. C’est l’avenir. Présentement, les sentiers locaux ne peuvent pas être certifiés, mais on va aller de l’avant en appliquant les mêmes règles dans tous nos sentiers. Si, éventuellement, la certification s’étend à tous les sentiers, on sera prêt.»

La certification environnementale «écoSentier» permettra également au Club de motoneige du comté de Champlain d’être admissible à des subventions pour améliorer ses sentiers. Le programme «écoSentier» a été créé en 2015 par la Fédération des Clubs de Motoneigistes du Québec (FCMQ) et l’organisme Nature-Action Québec. Depuis, la FCMQ en assure la gestion dans l’ensemble du Québec tandis que NAQ agit comme organisme de certification.

116 km

Sur le territoire du Club de motoneige du comté de Champlain, le sentier Trans-Québec 3 est d’une longueur de 55,5 km. Il s’étend de Notre-Dame-du-Mont-Carmel à Saint-Proser en passant par Lac-à-la-Tortue, Saint-Narcisse et Saint-Stanislas. Quant à lui, le sentier 351 mesure 61,2 km et va de Saint-Séverin à Sainte-Anne-de-la-Pérade en traversant Lac-à-la-Tortue, Saint-Narcisse, Saint-Maurice, Sainte-Marthe-du-Cap, Champlain et Batiscan.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires