Moins de papier mixte importé par l’Inde: un impact certain chez Récupération Mauricie  

Par Rédaction Hebdo Journal
Moins de papier mixte importé par l’Inde: un impact certain chez Récupération Mauricie  
(Photo : archives)

La décision de l’Inde de restreindre ses importants de papiers mixtes récupérés aux ballots contenant moins de 1% de contaminants aura des impacts certains chez Récupération Mauricie.

C’est que chez Récupération Mauricie, l’Inde représentait le marché le plus important pour cette  catégorie de papiers composée de boîtes de céréales, circulaires, journaux et divers types de papiers. Dans la région, cela représente jusqu’à 10 000 tonnes par année, soit 30% du bac à récupération.

«Nous réussissons à écouler notre matière sur les différents marchés. Mais, à court terme, la fermeture de ce marché a un impact sur la valeur de vente», précise Daniel Cassivi, directeur général de Récupération Mauricie.

Ce dernier souligne que la cible de moins de 1% de contaminants est difficilement atteignable. Ce sont d’ailleurs améliorations technologiques réalisées en 2017 qui avaient permis d’atteindre le seuil de 2%.

«Des projets sont déjà en analyse afin de répondre aux exigences de qualité de plus en plus élevées pour la plupart des matières récupérées», ajoute M. Cassivi.

Récupération Mauricie rappelle que les citoyens doivent également faire leur part en adoptant de bonnes habitudes de récupération, car la qualité des matières vendues dépend aussi directement de la qualité des matières collectées.

Des tapis, des vêtements, des couches, des objets longs tels que les boyaux d’arrosage ne doivent pas se retrouver dans le bac à récupération.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
newest oldest most voted
Notifier de
trackback

[…] Aucun papier ne sera enfoui à Saint-Étienne-des-Grès, même si l’Inde a annoncé la semaine dernière qu’elle restreignait son marché aux bal…. […]