Mission accomplie pour le programme de formation à distance

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Mission accomplie pour le programme de formation à distance

En juin dernier, l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) mettait de l’avant un tout nouveau programme court de deuxième cycle en Design de formation et de collaboration à distance. Le but? Répondre aux besoins grandissants exprimés par les professionnels de l’éducation et du marché du travail. Avec l’arrivée de la COVID-19 en sol québécois, disons que ledit programme s’est avéré très populaire.

Dans le contexte actuel où les entreprises, organisations et institutions d’enseignement se tournent de plus en plus vers la formation à distance pour des raisons d’efficacité et de sécurité, ce programme court unique au Québec tombe à point.

«Il faut dire que nous avons été visionnaires puisque le programme a été créé avant la COVID-19. Le premier janvier, j’étais embauchée», lance France Lafleur, la professeure idéatrice et ambassadrice du programme. «Le département des sciences de l’éducation avait vu juste! L’idée, c’est de développer tout ce qui est compétences numériques et de savoir comment les appliquer dans leur carrière respective.»

«On a opté pour de petits groupes et c’est une formule gagnante. Nous avons limité les groupes à 20 personnes et on peut faire des approches concrètes et personnalisées à chaque participant. La formation ne s’adresse pas qu’à des professeurs. Outre la partie comment enseigner en ligne, on apprend tout ce qui est capsules vidéo, Outlook, bref, une très bonne série d’outils numériques. On voit plusieurs méthodes de communication aussi.»

Le programme permet aux professionnels de l’éducation, mais aussi aux formateurs, conseillers pédagogiques et gestionnaires de développer ou améliorer leurs compétences en enseignement, ou en design et gestion du travail à distance. L’admission est faite sur la base d’un baccalauréat ou d’une expérience jugée pertinente.

 

«Le programme contient cinq cours de 45 heures et le premier cours, intensif, met la table puisqu’on y apprend l’environnement virtuel. Ce qu’on aime aussi, c’est de voir comment les apprenants se partagent de multitudes d’idées, de trucs et conseils. Les gens se partagent tous ce qu’ils réalisent et ce qu’ils mettent en pratique», ajoute celle qui offre des formations en ligne depuis bientôt 15 ans, cumulant plus de 80 cours derrière l’écran.

«On a des professeurs avec nous et ils savent qu’il n’y aura pas de retour en arrière. J’ai écrit deux œuvres sur l’hybridité de l’enseignement et c’est vers ça qu’on s’en va. Il y aura une forte tendance à cette forme d’enseignement pour des étudiants à distance et en classe. Il y a deux choix, soit le choix synchrone, en temps réel, et le choix asynchrone, en différé. On offre tellement d’outils à utiliser. Vous savez, un cours à distance demande beaucoup plus de préparation et de panification qu’un cours en présentiel. On ne peut pas improviser», conclut-elle.

La prochaine cohorte d’étudiants devrait être divisée sous deux groupes, les entrées étant prévues pour l’été 2021. Pour de plus amples informations sur le programme, visitez le https://oraprdnt.uqtr.uquebec.ca/pls/public/gscw031?owa_no_site=3309

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires