Meurtre de Michel Boulianne en 1985, une enquête qui avance

Par Rédaction Hebdo Journal
Meurtre de Michel Boulianne en 1985, une enquête qui avance
(Photo : archives)

La mise en place d’un poste de commandement de la Division des disparitions et des dossiers non résolus de la Sûreté du Québec, aujourd’hui (7 novembre) à Trois-Rivières concernant le meurtre de Michel Boulianne en 1985, ne serait pas le fruit du hasard. Ici Médias a appris que l’équipe de la Division des disparitions et des dossiers non résolus aurait rencontré Michel Beaudoin, l’un des enquêteurs de la Sûreté du Québec de l’époque, il y a quelques mois. Les informations recueillies auraient permis de faire progresser l’enquête sur ce meurtre qui demeure, 34 ans plus tard, non résolue. 

Rappelons que Michel Boulianne était conducteur et propriétaire d’un taxi à Trois-Rivières de 36 ans. Le 25 août 1985, il a débuté son quart de travail vers 19 h. Plus tard dans la nuit, un appel a été logé à la centrale de taxi pour le bar Le Gitan, autrefois situé sur le boulevard des Forges à Trois-Rivières.

Il se serait déplacé vers cet endroit, mais il n’a plus donné signe de vie par la suite. Le 27 août 1985, vers 6 h 20, il a été retrouvé inanimé dans son véhicule stationné dans une cour d’école de Trois-Rivières. L’expertise de la scène a démontré qu’il a été victime d’un homicide.

Le rapport d’autopsie de l’époque avait révélé que Michel Boulianne avait été poignardé à plusieurs reprises à l’abdomen et au dos avec un objet contondant lui infligeant des blessures mortelles. Ne retrouvant pas son porte-monnaie sur lui ou dans son véhicule Oldsmobile de couleur rouge vin, on avait identifié le vol comme mobile du crime.

La Sûreté du Québec invite les gens qui auraient de l’information relativement à cet homicide à se présenter au poste de commandement mobile dès 9 h dans le stationnement du 750, boulevard du Saint-Maurice. L’équipe de la Division des disparitions et des dossiers non résolus est composée d’une trentaine d’enquêteurs spécialisés.(S.L.)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de