Maison de débauche, dossier réglé

Par Francois Morin
Maison de débauche, dossier réglé
Patrick Michelin a plaidé coupable à 8 des 10 chefs d'accusation portés contre lui. Photo

Deux des individus, accusés d’avoir tenu une maison de débauche à Trois-Rivières, ont plaidé coupables mardi. Martin Ouellette et Patrick Michelin, rappelons-le avaient été arrêtés en juillet lors d’une double opération policière dans autant de maisons dites de débauche sur les rues Victoria et Saint-Maurice. Il appert que Michelin supervisait les activités de la rue Victoria pour le compte de Ouellette. Il a reconnu sa culpabilité à huit des dix chefs portés contre lui. Il connaîtra sa sentence le 14 février prochain. Quant à Martin Ouellette, il a aussi réglé ses comptes et a été condamné immédiatement à deux ans de prison. Une jeune femme de 17 ans travaillait pour lui.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de