L’UQTR et Hydro-Québec s’associent pour mieux gérer la consommation d’électricité

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
L’UQTR et Hydro-Québec s’associent pour mieux gérer la consommation d’électricité
(Photo : Audrey Leblanc)

L’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) et Hydro-Québec s’associent pour créer une nouvelle chaire de recherche. Celle-ci permettra de développer des réseaux électriques plus intelligents où la clientèle résidentielle jouera un rôle participatif.

Avec les panneaux solaires et les nouvelles technologies qui mesurent la consommation en électricité, le secteur de l’énergie évolue à vitesse grand V. C’est dans ce contexte que les chercheurs travailleront à développer des modèles pour aider le client à mieux gérer sa consommation électrique et aider le fournisseur d’électricité à s’adapter aux nouvelles réalités.

«Les travaux de la Chaire s’articulent autour de trois points : dresser le portrait des habitudes de consommation des gens, développer des modèles énergétiques basés sur les agents intelligents et anticiper les changements à venir en lien avec les nouvelles technologies», précise Kodjo Agbossou, professeur en génie électrique et génie informatique à l’UQTR et le titulaire de la Chaire.

«Le client résidentiel veut avoir de plus en plus le contrôle de sa consommation, ajoute ce dernier. L’amélioration de l’efficacité peut varier de 5 % à 20 %. Avec le prix des panneaux solaires qui devient très concurrentiel, le client peut en installer à sa résidence et devenir producteur. Il peut donc améliorer son efficacité énergétique, mais aussi en produire. Notre rôle sera de voir comment il peut transiger avec l’opérateur du réseau pour mieux tirer profit de cela et comment l’opérateur du réseau peut aussi en tirer profit dans la gestion de son réseau.»

Le financement de la Chaire de recherche sur la gestion transactionnelle de la demande résidentielle en puissance et en énergie avoisinera deux millions de dollars sur cinq ans. Cette somme servira notamment à acquérir de l’équipement, former plus de 40 chercheurs et offrir des bourses aux étudiants.

«Le secteur de l’énergie change très rapidement. On est passé d’un mode statique à un mode extrêmement dynamique. Les changements environnementaux et les changements d’habitudes de nos clients nous amènent à considérer de nouvelles approches de gestion de l’énergie», explique Gaétan Lantagne d’Hydro-Québec.

Le professeur Agbossou sera épaulé par deux autres cochercheurs, soit le professeur Sousso Kelouwani du Département de génie mécanique de l’UQTR et le professeur Roland Malhamé du Département de génie électrique de la Polytechnique de Montréal.

Les activités de la Chaire seront menées notamment dans un laboratoire de l’UQTR où il est possible de simuler la consommation résidentielle d’énergie à l’aide de différents appareils électroménagers.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de