Louise Charbonneau veut être candidate pour le Bloc Québécois

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Louise Charbonneau veut être candidate pour le Bloc Québécois
Louise Charbonneau entourée d'Yves Perron, candidat du Bloc Québécois dans la circonscription du Bloc Québécois dans Berthier-Maskinongé, et d'Yves-François Blanchet, chef du Bloc Québécois. (Photo : courtoisie)

Louise Charbonneau a décidé de briguer l’investiture du Bloc Québécois dans la circonscription de Trois-Rivières lorsqu’elle a entendu le nouveau chef du parti, Yves-François Blanchet, interpeller les femmes à se lancer en politique pour qu’il y ait une meilleure représentativité.

«Dans ma carrière comme dans mon implication politique, j’ai toujours été derrière des hommes à les soutenir. Je n’avais pas pensé que je pourrais être à l’avant-scène. Aujourd’hui, c’est le temps, je le sens», confie la candidate à l’investiture.

Parmi ses chevaux de bataille, elle mentionne d’abord l’importance d’aller récupérer des subventions pour les scientifiques et chercheurs des universités. «Je voudrais aller chercher tous les montants dus à ces chercheurs et faire rayonner l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ces subventions pour des recherches pourraient permettre de garder des étudiants dans la ville», explique-t-elle.

L’environnement figure aussi au sommet de ses priorités. Si elle est investie comme candidate puis élue, elle entend sensibiliser les gens à poser des gestes immédiats pour permettre d’améliorer la situation, considérant l’urgence climatique. «Il faudrait inclure les entreprises dans ces prises d’action. C’est important de penser à l’économie, oui, mais à quoi ça servira d’avoir de l’argent pour manger si on ne peut plus respirer», indique-t-elle.

Louise Charbonneau souhaite aussi contribuer à une meilleure intégration des immigrants à Trois-Rivières.

«J’aime les gens et je veux m’engager auprès d’eux. Vous pouvez compter sur moi pour aller chercher à Ottawa tous les moyens pour aider les Québécois à avoir des sous pour le bien-être des aînés, pour les parents, pour les étudiants et pour l’université. Je vais aussi être là pour favoriser des projets comme le train à grande fréquence et le développement de l’aéroport et du port», conclut-elle.

Au Bloc Québécois, la priorité sera donnée à l’urgence climatique et aux moyens immédiats disponibles pour y faire face. D’autres dossiers comme le droit des femmes à leur liberté de choisir  l’avortement,  la laïcité et l’oléoduc Énergie Est ou les autres corridors énergétiques seront des chevaux de bataille du parti.

L’assemblée d’investiture se tiendra dans quelques semaines. Mme Charbonneau n’a pas eu vent d’un autre candidat intéressé à briguer l’investiture.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de