La police empêche une livraison de stupéfiants par drone à la prison

Par Amélie St-Pierre
La police empêche une livraison de stupéfiants par drone à la prison
Un drone a été saisi. (Photo : (Photo fournie par la Direction de la police de Trois-Rivières))

Les enquêteurs de la Direction de la police de Trois-Rivières (DPTR) ont déjoué les plans de deux suspects qui avaient planifié une livraison de stupéfiants à l’établissement de détention de Trois-Rivières.

Une information a été transmise aux enquêteurs de la DPTR à l’effet que deux suspects prévoyaient effectuer une livraison de stupéfiants par drone à la prison de Trois-Rivières. Celle-ci devait se dérouler le 24 septembre dernier.

Une équipe de surveillance physique de la Sûreté du Québec a donc été mise à contribution afin de procéder à la filature des deux individus. Vendredi dernier vers 13h00, les deux suspects ont été localisés dans une entrée à proximité de la prison. Les enquêteurs de la police de Trois-Rivières ont procédé à leur arrestation et ont saisi un drone ainsi qu’une quantité de stupéfiants qui se trouvait dans l’habitacle du véhicule.

L’objectif poursuivi par les suspects était de faire entrer des stupéfiants destinés à certains détenus, à l’intérieur de l’enceinte de la prison, à l’insu des gardiens.

La perquisition du véhicule aura notamment permis de saisir 200 grammes de haschich, 25 grammes de cannabis, 10 comprimés de métamphétamines, 16 timbres de nicotine et 1 mini téléphone cellulaire.

Les deux suspects, Guy Pellerin (61 ans) et Samuel Dumont-Grenier (29 ans) ont été emmenés au Quartier général afin d’être rencontré par les enquêteurs. Ils ont comparu par visioconférence pour des accusations en lien avec le trafic de stupéfiants et sont demeurés détenus jusqu’à leur enquête sur détention. Dumont-Grenier était également recherché pour liberté illégale dans un autre dossier.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires