Lise Dion s’installe pour trois soirs

Lise Dion s’installe pour trois soirs

Crédit photo : Photo courtoisie

HUMOUR. Lise Dion est de retour avec un quatrième one-woman-show intitulé «Chu rendue là». De son propre aveu, il s’agit de son spectacle le plus «crunchy».

Celle qui n’a plus besoin de présentation foulera les planches de la Salle J.-Antonio Thompson dès demain, ainsi que vendredi et samedi soir. À quoi les gens peuvent-ils s’attendre de ce nouveau spectacle?

«Je l’ai appelé «Chu rendue là» parce que je suis rendue à plusieurs places. À mon âge, je suis devenue impatiente et j’ai maintenant la vessie fragile. Je parle également de mon célibat», lance-t-elle à titre d’exemples, tout sourire. «C’est le plus stand-up de mes shows. Je peux sauter du coq à l’âne, comme si j’avais une conversation avec le public, comme si nous étions au restaurant.»

«Je pense que c’est le plus crunchy de mes shows. Je vais plus loin dans mes propos et le public a vieilli avec moi, alors on est capable d’en prendre. On peut se permettre d’aller plus loin dans la conversation. Il faut spécifier que le spectacle ne s’adresse pas juste aux gens de 60 ans. Le célibat, les one-nights et les sites de rencontres, ça s’adresse à tous les âges. Le monde se reconnaît beaucoup à travers le spectacle.»

Au fil du temps, l’humoriste de renom s’est bâtie un public fidèle. Elle avoue cependant ressentir une certaine pression.

«La pression est toujours là, surtout quand on voit qu’on a déjà vendu plus de 90 000 avant même la grande première», confie-t-elle. «J’ai eu de bons commentaires en rodage et on a senti une bonne vibration avec le public. Mais oui, le track est toujours aussi fort lorsqu’on lance nos gags aux gens pour la première fois», témoigne-t-elle.

«C’est toujours épeurant de se demander ce qui va nous arriver. On est rendu 45 ou 50 humoristes alors ça fait un peu peur. Je me demande parfois si je suis trop vieille et si les gens veulent voir les plus jeunes? Mais au final, je sais que j’ai travaillé très fort pour arriver avec mon spectacle.»

«Chu rendue là» a été écrit à 70% par l’artiste elle-même. Elle s’est aussi appuyée sur Dominic Sillon (Dominic et Martin), José Gaudet (Les Grandes Gueules), Eve Côté (Les Grandes Crues), Audrey Rousseau et Josée Fortier, elle qui s’occupe également de la mise en scène.

Chose certaine, n’allez surtout pas croire que le feu sacré pourrait s’éteindre chez Lise Dion.

«Tant que la santé sera là, je vais continuer», lance-t-elle sans hésitation. «Je rentre dans ma 63e année et la scène, c’est ma force! J’aime ça faire des tournées aussi, surtout que pour «Chu rendue là», je travaille avec ma fille. C’est ma directrice de tournée alors on a beaucoup de plaisir déjà ensemble», conclut-elle.

Rappelons qu’une autre tournée trifluvienne est prévue à l’été prochain, soit les 20, 21 et 22 juin.

 

 

 

 

 

 

 

 

Poster un Commentaire

avatar