L’histoire du baseball professionnel à Trois-Rivières aura son musée

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
L’histoire du baseball professionnel à Trois-Rivières aura son musée
Fernand Bédard, René Martin, directeur général des Aigles de Trois-Rivières, Bob McDuff et Nicole Girard, promoteurs du projet, et le maire Jean Lamarche. (Photo : Marie-Eve Alarie)

Trois-Rivières est une ville de baseball depuis 1884. Toute la riche histoire du baseball professionnel trifluvien aura maintenant sa place au musée, tandis que le Musée du baseball Fernand Bédard verra le jour.

Le Musée du baseball Fernand Bédard sera ouvert à raison de cinq ou six mois par année, durant la saison de baseball, et sera dédié à la mémoire et à la préservation de l’histoire du baseball professionnel à Trois-Rivières.

Une salle accessible de l’intérieur et de l’extérieur du stade regroupera neuf grands tableaux explicatifs que les visiteurs seront invités à suivre en progressant dans le temps pour revivre les petits et grands moments du baseball professionnel dans la Cité de Laviolette. Des artefacts et photos viendront agrémenter la visite.

Fernand Bédard a d’ailleurs déjà remis une grande partie des artefacts et souvenirs qu’il possédait au musée.

«On n’avait pas de musée dédié au sport à Trois-Rivières. Pourtant, on a une histoire unique et incomparable en matière de baseball. On a également le plus vieux stade en activité au Canada. Notre stade respire la tradition du baseball et les amateurs ont pu voir évoluer plusieurs joueurs qui ont fait carrière dans le baseball majeur, mais on n’a pas de souvenirs d’eux à Trois-Rivières», indique Bob McDuff, l’un des promoteurs du projet.

Fernand Bédard. (Photo Marie-Eve Alarie)

«Il y a un tourisme lié au baseball au Canada et aux États-Unis. Les gens font la tournée des stades et visitent des musées du baseball. Pourquoi Trois-Rivières ne pourrait pas en faire partie?» ajoute-t-il.

La mise en place du musée nécessite un investissement de 125 000$ à 150 000$. Les promoteurs Bob McDuff et Nicole Girard lancent un appel aux gens d’affaires, entreprises et à la population pour amasser l’argent nécessaire à la mise sur pied du projet. Par ailleurs, toute personne ayant des artefacts et des souvenirs en lien avec l’histoire du baseball professionnel à Trois-Rivières est invitée à communiquer avec les promoteurs à ngirard76@videotron.ca.

«On sait que beaucoup de gens ont conservé des souvenirs, lance Nicole Girard, également promotrice du projet. Le musée deviendra un autre attrait de Trois-Rivières. Si tout se déroule comme prévu, le Musée du baseball Fernand Bédard ouvrirait ses portes au début du mois de mai 2021, à temps pour la saison des Aigles.»

Une deuxième phase de développement du musée prévoit de faire une place à l’histoire du baseball junior de Trois-Rivières.

Un atout pour la ville

L’occasion était également belle de ramener le nom de Fernand Bédard dans la toponymie trifluvienne. Rappelons que le stade portait le nom de l’homme de baseball trifluvien jusqu’à ce que le nom du stade soit commandité.

«C’était un inconfort qu’on avait d’avoir perdu le nom de Fernand Bédard sur le stade. De pouvoir réhabiliter la situation avec l’accord de la famille est un grand baume», concède le maire Jean Lamarche.

Selon le maire, le Musée du baseball Fernand Bédard viendra bonifier l’offre muséale et touristique de la ville. «Le stade fait partie des fleurons de Trois-Rivières. Ça va amener des gens et permettre à l’offre muséale et touristique de s’étirer. Dans une ville où beaucoup de gens sont férus d’histoire, ce projet vient perpétuer la mémoire historique du baseball à Trois-Rivières», ajoute-t-il.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires