Les rues Badeaux et Notre-Dame Centre transformées cet été

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Les rues Badeaux et Notre-Dame Centre transformées cet été
(Photo : courtoisie)

À compter du 12 juin, les rues Badeaux et Notre-Dame Centre seront transformées pour devenir davantage des milieux de vie pour la période estivale en accueillant des aménagements transitoires.

Sur la rue Notre-Dame Centre, des espaces-terrasses apparaîtront en bordure de rue, devant les commerces entre l’Hôtel Delta et la Place du Flambeau. Le concept prend forme depuis la première réunion avec les commerçants de la rue, en novembre dernier.

«Déjà, 25 commerçants de la rue Notre-Dame Centre ont manifesté l’intérêt à avoir ce type de petite terrasse devant leur commerce.  Il y aura également un petit parcours sur le trottoir, réalisé à l’aide de pastilles, qui rappellera l’histoire de la rue», précise Gena Déziel, directrice générale de Trois-Rivières Centre.

La réalisation de cet aménagement transitoire fera en sorte qu’une trentaine d’espaces de stationnement seront indisponibles sur la rue Notre-Dame Centre durant l’été. La Ville de Trois-Rivières souligne que ces espaces représentent moins de 1% du parc de stationnement sur rue disponible au centre-ville. Les stationnements seront conservés du côté sud de l’artère.

«On prend le pari qu’à terme, les gens continueront de fréquenter le centre-ville», soutient Marc-André Godin, chef du service planification et programmes à la ville de Trois-Rivières.

Quant à la rue Badeaux, elle sera fermée à la circulation pour l’été 2020 entre la rue des Forges et la rue Saint-Antoine, soit la même partie qui se retrouve normalement fermée en soirée du mercredi au samedi durant la saison chaude.

«On a principalement pensé cet espace pour les travailleurs du centre-ville, explique Laurence Gagné, chargée de projet à l’Open Trois-Rivières. On y retrouvera, entre autres, des tables à pique-nique, de sorte qu’on pourra aller y dîner et travailler à l’extérieur. On y croit beaucoup. Ce sera un atout pour la ville.»

Vers un Carré de la Fosse sur quatre saisons

Le Carré de la Fosse aura été le premier laboratoire pour la réalisation d’aménagements transitoires en misant sur la mobilisation citoyenne. Pour son deuxième été d’activités, l’espace sera enrichi et entend faire une plus grande place aux familles et aux aînés.

«On a tous été surpris par la réception de ce lieu par tout le monde. Il y été très dynamique l’été dernier. Cette année, on souhaite lui laisser son caractère de lieux de proximité avec l’agriculture urbaine et une programmation locale. On aimerait aussi en fait un espace quatre saisons», indique Marc-André Godin.

Un laboratoire à ciel ouvert

L’objectif de ces aménagements transitoire est de ramener l’humain au cœur de l’espace urbain du centre-ville. Le caractère transitoire de ces aménagements permet aussi de faire différentes expérimentations, plus modestes, plus flexibles et à moindre coût, avant d’en arriver à un projet final.

«Ça permet de travailler en mode expérimental et de faire du centre-ville un laboratoire urbain. On a le loisir de corriger le tir en cas de besoin, dans une optique d’amélioration continue. Le jour où on sera prêt pour un aménagement permanent, on aura déjà la recette pour le faire», détaille M. Godin.

La Ville s’est inspirée des initiatives réalisées à Montréal et ailleurs sur la planète en matière d’aménagement urbain et d’occupation de l’espace.

«Trois-Rivières emboîte le pas à une tendance mondiale : celle de redonner la rue aux citoyens. On veut que les gens s’approprient ces espaces, qu’ils leur ressemblent et ça passe par leurs idées», ajoute-t-il.

La mise en place de ces trois aménagements transitoires se fera avec un budget de 300 000$. La Ville subventionne la moitié du montant, tandis que les partenaires privés du centre-ville financent l’autre moitié. Déjà, près de 275 000$ ont été recueillis sur les 300 000$ nécessaires.

Rappelons que le boulevard Sainte-Madeleine, dans le Bas-du-Cap, proposera également des aménagements transitoires visant à revitaliser le secteur et à cultiver le sentiment d’appartenance des résidents. Ces espaces verront aussi le jour en juin prochain.

Partager cet article

3
Laisser un commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
IsabelleDenise DubéJonathan Recent comment authors
  S'inscrire  
newest oldest most voted
Notifier de
Jonathan
Guest
Jonathan

Peut. Etre mettre vos fichier ajourt Los Cactus n’existe plus

Denise Dubé
Guest
Denise Dubé

Je trouve cela génial J’ai très hâte d »aller me promener et voir toutes ces transformations. Bravo et merci . Nous serons au rendez-vous.

Isabelle
Guest
Isabelle

Est ce que cela implique un déplacement ou même la disparition des stationnement pour moto près de la place du flambeau sur Notre-Dame?