Les poussinots et poussinettes retrouvent leurs idoles

Par superadmin
Les poussinots et poussinettes retrouvent leurs idoles

La génération PP, engendrée par le phénomène Passe-Partout a de quoi être ravie cette semaine, avec l’ouverture de l’exposition sur la série télévisée, qui a suscité tant d’engouement auprès des petits et des grands enfants. À voir tous ceux qui se sont rassemblés au Musée de culture populaire, mardi dernier, pour accueillir le populaire trio de la série et se frayer un chemin vers la salle d’exposition, la folie Passe-Partout n’a certainement pas perdu sa popularité.

Les yeux brillants des enfants, les cris d’excitation, les flashs constants des caméras numériques, la frénésie était visiblement présente alors que les portes de la salle d’exposition se sont ouvertes, laissant place à un véritable coffret d’or, rempli de merveilleux souvenirs d’enfance. D’ailleurs, à leur arrivée, Marie Eykel (Passe-Partout), Jacques L’Heureux (Passe-Montagne) et Claire Pimparé (Passe-Carreau) ont eu peine à se tailler une place, alors que tous demandaient l’attention de ceux qui ont marqué leur jeunesse. «C’est vraiment émouvant de voir que la série continue de prendre vie. C’est un véritable bonheur pour nous. Mais, ce n’est pas si surprenant, car cette série est excellente et respecte toutes les valeurs universelles.», explique Jacques L’Heureux, qui n’en revient tout simplement pas d’avoir porté le costume long et élancé de Passe-Montagne.

Pour les organisateurs de l’exposition, il s’agit d’un moment tant attendu. «On nous a proposé de créer cette exposition. Passe-Partout est une série qui a marqué la vie de presque tous les jeunes qui se retrouvent aujourd’hui dans la vingtaine. On a alors sauté sur l’idée. Et d’autant plus que Carmen Bourassa, la productrice et conceptrice de la série, vient d’ici, elle a embarqué dans le projet, comme tout le monde d’ailleurs. Trois-Rivières a ainsi l’unique exposition de la série télévisée Passe-Partout.», explique Claire Plourde, responsable des communications du Musée.

Nul doute qu’avec sa formule novatrice, Passe-Partout demeurera toujours le numéro un dans le cœur des enfants. Durant 20 ans, ses personnages fantaisistes, Passe-Partout, Passe-Carreau et Passe-Montagne, grand-mère et Fardoche, sans oublier les marionnettes Pruneau et Cannelle et leurs amis ont fait la joie des enfants et des parents. L’exposition, qui relate le 30e anniversaire de la série, fait revivre toutes sortes d’émotions, de souvenirs et de moments ou nos amis nous enseignaient toutes sortes de choses, comme par exemple lorsque Passe-Montagne avait essayé de nous faire prononcer le mot «Élestristé». Ainsi, tout est là, au Musée de culture populaire, pour nous faire chavirer dans la magie de Passe-Partout. Des véritables costumes, aux moustaches rigolotes de Passes-Montagne, en passant par les fonds de décors qui nous rappellent la chambre de Pruneau et Cannelle ou la télé d’Alakazoo. Seules les véritables marionnettes de Cannelle et Pruneau et compagnie manquent, étant donné que la conceptrice des marionnettes n’a pas voulu céder ces pièces à l’exposition afin de ne pas enlever la magie.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de