Les Nuits Polaires ne reviendront pas

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Les Nuits Polaires ne reviendront pas
Les Nuits Polaires ne reviendront pas pour une 13e édition. (Photo : archives)

L’événement Les Nuits Polaires ne reviendra pas cet hiver. Le conseil municipal a décidé de ne pas renouveler le budget affecté à cet événement.

«Il fallait faire des choix, plaide François Bélisle, conseiller du district de Pointe-du-Lac et président du Groupe de travail Culture, loisirs et vie communautaire. Il fallait rationaliser. On a beaucoup d’événements à Trois-Rivières. Il y en a de nouveaux qui se créent. Ça va se régénérer ailleurs.»

À l’exception des carnavals d’hiver qui prennent place dans plusieurs districts de la ville, les Nuits Polaires étaient l’un des seuls événements culturels d’envergure à se dérouler durant la saison froide.

Les Nuits Polaires avaient aussi pour objectif de dynamiser le centre-ville, un peu plus délaissé lors des grands froids d’hiver.

«Ça attirait du monde, c’est certain. C’était le fun comme événement, mais je pense que les Nuits Polaires ne se sont pas renouvelées correctement. On comprend la décision de la Ville de remettre en question le budget important qui était accordé à cet événement. C’était beaucoup d’argent, mais je suis d’avis qu’on aurait pu repenser le festival totalement, avec un budget moindre, avant de le couper au complet. Mais on comprend et c’est l’argent des contribuables», commente Patrick Dupuis, président de Trois-Rivières Centre.

L’événement prenait place au centre-ville depuis une douzaine d’années. D’abord concentré sur un volet familial, il s’était ensuite orienté vers la tenue de spectacles en plein air. En 2017 et 2018, une série de spectacle était présentée en soirée sur une grande scène située sur la rue Des Forges, à raison de trois samedis consécutifs.

«Depuis que la Corporation des Événements en avait pris la gestion, on priorisait la tenue de spectacles en soirée, avec des noms connus. Avant, l’événement se tenait un peu partout au centre-ville, rappelle M. Dupuis. Il y avait de la sculpture sur glace, du hockey et du soccer dans la rue. Les groupes de musique attiraient du monde en soirée. Quand il y a jusqu’à 10 000 personnes au centre-ville un soir où il fait -15 degrés Celsius, c’est bénéfique. Par contre, le hockey bottine de jour était le fun aussi.»

Un nouvel événement à venir?

«Y aura-t-il un nouvel événement festif durant l’hiver? C’est à suivre. On avait déjà parlé d’un projet avec le Grand Prix de Trois-Rivières. Ils ont passé leur tour pour cette année. On analysera projet par projet. Rappelons qu’on est la Ville qui investit le plus dans la culture et l’événementiel par habitant», poursuit M. Bélisle.

Du côté de Trois-Rivières Centre, on aimerait évidemment voir un nouvel événement ou festival s’implanter durant la période hivernale au centre-ville. L’organisation serait également en faveur d’une refonte des Nuits Polaires. M. Dupuis est prêt à s’asseoir avec la Ville pour organiser un nouvel événement.

«Par exemple, les commerçants pourraient aussi embarquer là-dedans. Ça pourrait aussi être indépendant», note le président de Trois-Rivières Centre.

Par ailleurs, plus de la moitié des districts tiendront, pour leur part, un carnaval au cours de l’hiver. L’aide financière pour ces carnavals, ainsi que les fêtes estivales de district, avait été bonifiée en 2018, passant de 7000$ à 13 000$.

«Ces événements sont bons pour la vie de district. Ça permet de rejoindre la population, plutôt que la population ait à se déplacer au centre pour un événement», conclut M. Bélisle.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de