Les faits divers qui ont marqué l’année

Par superadmin

Une jeune femme est attaquée au marteau

Une jeune femme a subi d’importantes blessures, au début du mois d’octobre, après avoir reçu plusieurs coups de marteau près du Séminaire Saint-Joseph. Les enquêteurs de la Sécurité publique de Trois-Rivières ont, quelques heures après, procédé à l’arrestation d’un homme de 56 ans, Marc Perron, en lien avec l’agression de la jeune fille de 14 ans. Cette agression armée s’est produite vers 20h. Il s’agit d’une agression totalement gratuite. La victime ne connaissait pas l’homme qui s’en est pris à elle.

Accusé d’avoir mis enceinte une fillette de 11 ans

Au début du mois de juin, Mathieu Roy, 32 ans, a comparu au palais de justice de Trois-Rivières. Il est accusé d’agression sexuelle et d’attouchements sexuels sur une fillette de 11 ans au moment des faits. Elle serait tombée enceinte. Maintenant âgée de 12 ans, elle a accouché d’un bébé au mois de mai. Quand un médecin a constaté qu’elle était enceinte, elle en était à 36 semaines. L’avortement était donc exclu. Roy a plaidé non coupable en octobre. Rappelons qu’il maintenant est accusé d’agressions sexuelles sur deux mineures. L’homme de 33 ans demande un procès devant juge.

Valérie Poulin Collins expulsée de la Maison Carignan

La demande de libération conditionnelle de Valérie Poulin Collins, femme qui avait enlevé le bébé Victoria, lui avait été accordée, de sorte qu’elle a pu sortir de prison en septembre, sous la condition qu’elle devait rester à la Maison Carignan pendant au moins six mois. Elle en a été expulsée quelques semaines plus tard et est retournée derrière les barreaux.

Triple meurtre: peine pour adulte pour Kaven Sirois

Kaven Sirois, le coaccusé impliqué dans le dossier du triple meurtre de la rue Sicard, a été condamné à une peine pour adulte d’emprisonnement à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant 10 ans. Le juge Bruno Langelier a considéré la planification du crime, c’est-à-dire non seulement l’exécution, mais aussi la planification élaborée pendant des mois avant février 2014.

Le juge a mentionné que le coaccusé n’a jamais remis en question ce plan pendant tous les mois de sa planification. Le juge a parlé d’une exécution froide. Il a aussi tenu compte des victimes collatérales, notamment la famille des victimes et du milieu scolaire que fréquentaient les victimes.

Le jeune homme de 18 ans avait plaidé coupable à trois chefs d’accusations de meurtre au premier degré et trois autres de complot pour meurtre. Le lieu de l’emprisonnement reste à déterminer. Un rapport statuera sur le lieu, le 11 janvier 2016.

Un pyromane à Trois-Rivières? 

Y a-t-il un pyromane à Trois-Rivières? En août et septembre, deux incendies suspects ont été déclenchés, suivis de sept autres incendies de nature suspecte pour lesquels des individus ont été arrêtés. À la mi-octobre, trois autres incendies éclatent, ainsi qu’une série d’incendies quelques jours plus tard. Tous ces brasiers sont considérés comme suspects. Aucune arrestation n’a eu lieu à ce jour concernant ce dossier.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de