Les Dumoulin dans l’attente

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Les Dumoulin dans l’attente
Jean-François Dumoulin, pilote #04, et Louis-Philippe Dumoulin, pilote #47, espèrent pouvoir courser au Grand Prix de Trois-Rivières en août prochain. Photo Archives

Jean-François et Louis-Philippe Dumoulin n’ont aucune idée de la date exacte à laquelle ils pourront enfiler leur combinaison, gants et casque derrière un volant de NASCAR. La saison devait s’amorcer le 23 mai, en Ontario, mais ce ne sera pas le cas.

Le Sunset Speedway, prévu à Innisfil, a été reporté à une date non déterminée. Les espoirs des pilotes de la série NASCAR Pinty’s étaient donc tournés vers le Jukasa Motor Speedway, le 19 juin, avant qu’elle annonce que l’objectif sera finalement de présenter un championnat complet composé d’au moins dix courses, et ce, à partir du mois d’août.

«On est dans l’attente, mais on est prêt, confie Louis-Philippe. C’est dommage parce qu’habituellement, à ce temps-ci, on est dans l’excitation, dans les tests et les préparatifs vont bon train. Par contre, je crois que nous sommes dans une meilleure position que l’an dernier (avec la vaccination) et que nous pourrons revenir en piste.»

«On s’y attendait avec ce qui s’est passé en Ontario côté COVID», ajoute Jean-François. «Je pense que Santé Canada est conscient de la situation actuelle et avec la vaccination, il va peut-être falloir lever le voile pour que les événements reprennent.»

Évidemment, qui dit NASCAR Pinty’s dit aussi Grand Prix de Trois-Rivières. Les pilotes pourraient y amorcer leur saison 13, 14 et 15 août prochains.

«Notre sport est saisonnier, avec des commanditaires et des partenaires, sans oublier nos employés à temps plein. Il faut donc trouver une solution rapidement et il faut trouver une entente pour le Grand prix de Trois-Rivières. C’est chez nous, c’est notre grand prix!», lance Louis-Philippe.

«Tout le monde a hâte et tout le monde est prêt. La NASCAR, c’est très fort alors je pense que ça va repartir, renchérit Jean-François. Dans mon cas, je ne participerai pas à une saison complète. On va assurément faire le Grand Prix de Trois-Rivières et peut-être une ou deux autres courses. J’ai des partenaires de la région alors on va se concentrer sur des courses du Québec. Avec la pandémie actuelle, on n’a pas osé non plus approcher de nouveaux partenaires. Ça représenterait beaucoup de temps et d’argent alors j’aime mieux rester derrière mes gens pour cet été.»

Bien que l’aîné des deux frères soit à l’écart depuis deux ans, n’allez pas croire que la retraite fait partie de ses plans. De son côté, le plus jeune fait tout en son pouvoir pour demeurer actif.

«J’ai encore le feu, ça, c’est sûr! Actuellement, j’ai plusieurs tâches et je suis avec les enfants alors j’aime bien mon rôle. J’ai fait du lapping de pratique et je conduis beaucoup à faire des ajustements de transmissions, des checks-up et du coaching. Je conduis pas mal pour les clients, je fais de l’acquisition de données et on fait des ajustements par vidéos. Je m’amuse pas mal», témoigne Jean-François.

«Je me tiens au karting, à Pointe-du-Lac, pour mon pilotage. J’ai une jeune famille et une femme professionnelle alors je n’ai pas le temps de m’ennuyer. Par contre, je m’ennuie de la compétition et j’en ai besoin. Ça fait 40 ans que je course et que je fais de la vitesse alors on ne peut déloger ça en dedans de nous du jour au lendemain. En allant au karting, je peux sortir cette adrénaline-là et cette intensité-là, mais la compétition me manque», conclut Louis-Philippe.

Tel que mentionné précédemment, l’objectif de NASCAR est de présenter un championnat complet à partir du mois d’août. «Nous continuons à travailler en étroite collaboration avec les autorités locales, provinciales et fédérales pour assurer la sécurité de toutes les personnes concernées. Un calendrier remis à jour sera publié dès qu’il sera finalisé», pouvait-on lire par voie de communiqué.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires