Les Aigles sont en bonne position

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Les Aigles sont en bonne position

Avec un seul mois à jouer, les Aigles de Trois-Rivières se maintiennent en excellente position s’ils veulent conserver l’avantage du terrain en séries éliminatoires. La formation trifluvienne est maintenant complète, en santé et surtout très dominante, comme l’entrevoyait son chef d’orchestre, TJ Stanton.

1 – Miners de Sussex County 45v-24d

Les champions en titre gagnent plus de deux matchs sur trois (.672) et ne dérougissent pas. Forts d’une séquence de 6 gains de suite et 8 à leurs 10 derniers affrontements, les Miners n’ont pas beaucoup de faiblesses. Sussex vient au 2e rang de la ligue pour les points inscrits (derrière les Aigles) avec 369. Les partants Frank Duncan (8v-3d / 3,01) et Jeff Thompson (8v-1d / 3,57) brillent sur la bute, eux qui occupent les rangs #1 et #2 dans la Ligue Can-Am au niveau de la colonne des victoires.

2 – Aigles de Trois-Rivières 43v-27d

Trois-Rivières a pris son envol comme en font foi leurs 24 victoires à leurs 35 derniers sorties. L’attaque trifluvienne est au premier rang de la ligue (379 points), elle qui est menée par Tucker Nathans (42 points produits), Taylor Brennan (41 pp), Raphaël Gladu (40 pp) et David Glaude (38 pp). Nathans, Brennan et Gladu occupent d’ailleurs les 5e, 7e et 8e rangs du circuit à ce chapitre. Rappelons que le Trifluvien n’a disputé que 39 matchs! Au monticule, Garrett Harris (3,76) et Kevin McNorton (5,44) pointent aux 4e et 5e rangs de la Ligue Can-Am avec 7 gains. Il faut aussi souligner le travail de Brandon Barker qui présente une bonne moyenne à 3,48 en 14 départs. Les Aigles sont équipés pour aller loin!

3 – Jackals du New Jersey 37v-32d

Le classement est beaucoup plus serré du côté des positions #3 et #4. Auteurs de trois gains consécutifs, le New Jersey est la seule autre formation du circuit à jouer au-dessus de .500. Au monticule, on ne voit rien d’impressionnant mis à part Eduard Reyes qui est à égalité au sommet de la ligue avec 8 gains. Les Jackals se fient donc à leur offensive plus souvent qu’autrement, et surtout sur Aldredo Marte qui domine la colonne des coups de circuit avec 13 (devant les deux Aigles Nathans et Brennan qui en comptent 9 chacun) et des points produits avec 65. Autre fait intéressant, Marte, Richard Stock et Conrad Gregor ont produit 154 des 311 points produits de l’équipe.

4 – Boulders de Rockland 34v-37d

Les Boulders connaissaient un bon début de saison avant de connaître une séquence de 16 gains en 38 matchs. Ils ont la pire attaque du circuit avec 307 points au compteur. Leur attaque est par contre très diversifiée, car neuf joueurs ont entre 21 et 34 points produits en banque. Au monticule, les Boulders ont sans aucun doute le meilleur personnel de releveurs alors que cinq d’entre eux présentent une moyenne de points alloués sous les 2,92. Malheureusement pour Rockland, tous les lanceurs partants ont des moyennes très élevées, le meilleur étant Reinaldo Lopez à 4,32.

5 – Champions d’Ottawa 28v-43d

Les Champions n’ont jamais su se relever de leur lent début de saison eux qui viennent d’échapper 8 de leurs 10 derniers duels. Les principales étincelles en attaque sont Brian Portelli et Jiandido Tromp avec 40 points produits chacun, sans oublier l’ancien Aigles Steve Brown (35 pp). Le centre d’attention à Ottawa est l’ancien lanceur du baseball majeur, Philippe Aumont. Il domine le circuit avec une moyenne de points mérités à 1,99 et au niveau des retraits sur des prises avec 108, soit 26 de plus que son plus proche poursuivant.

6 – Capitales de Québec 27v-43d

Les Capitales ne se sont jamais replacés, eux qui viennent de subir cinq revers de suite. Ils sont présentement à 6,5 matchs de la dernière place donnant accès aux séries éliminatoires, ce qui rend la tâche pratiquement impossible à ce stade-ci de la saison. Les points positifs de cette pénible saison? Dur à trouver, car Québec n’a que 306 points inscrits et son meneur au niveau des points produits, Rian Kiniry, n’en a que 28. Karl Gélinas n’a que 7 départs à son actif, n’ayant remporté qu’une seule décision. Scott Richmond n’a pas impressionné non plus, présentant un dossier de 3 victoires, 4 revers et une moyenne à 4,20. Une saison à oublier pour les hommes de Patrick Scalabrini…

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de