Le journal, le JEQ et le site internet

Par superadmin
Le journal, le JEQ et le site internet
Ceux et celles qui s’abonnent au JEQ risquent de gagner 3000$ en crédit voyage.

Si vous m’avez lu la semaine dernière, vous avez appris que le fameux JEQ annoncé depuis peu n’est ni un nouveau virus ni un monstre du lac Saint-Pierre. Il s’agit d’un journal électronique quotidien (d’où les lettres JEQ). Il sera porté à votre écran si vous vous abonnez. C’est gratuit.

Mais attention! Le contenu sera différent de L’Hebdo Journal version papier. Je vous explique.

Actuellement, vous avez L’Hebdo Journal distribué gratuitement à votre porte. Depuis le printemps dernier, vous lisez des dossiers comme le crédit chez les jeunes, le poker et Trois-Rivières de nuit. Vous lisez des enquêtes comme celles menées sur la circulation boulevard des Récollets et celle de la piste cyclable. Vous lisez des « human stories » comme celle de Joanie qui s’est mariée à 21 ans, un fait plutôt rare en 2010.

Par contre, vous lisez très peu de nouvelles quotidiennes dans L’Hebdo Journal. Ceux et celles qui fréquentent notre site internet www.lhebdojournal.com les lisent tous les jours, à n’importe quel moment de la journée. Il faudra s’y faire car la plupart des journaux en Amérique du Nord, frappés de plein fouet par la popularité du Web, n’ont pas le choix de transférer une partie de leur contenu dans la sphère électronique.

Or, ce n’est pas tout l’monde qui aime surfer d’un site internet à l’autre. Trop long, trop difficile, trop compliqué. Beaucoup de baby boomers préfèrent toujours le journal papier. Ce que vous propose L’Hebdo Journal aujourd’hui, c’est un compromis entre l’internet et le papier.

Informé d’un bout à l’autre

À partir de très bientôt, ceux et celles qui refusent de lire les nouvelles sur www.lhebdojournal.com les recevront à leur écran, tous les matins vers 5 heures, du lundi au dimanche inclus, à condition qu’ils s’abonnent (voir le journal à la page 29 ou la case 3000$ à gagner sur le site).

Ils auront une page première, exactement comme dans un journal papier, puis liront les nouvelles du jour, des chroniques (on vous réserve des surprises!) et d’autres pages qu’on vous dévoilera au fur et à mesure.

On le voit : l’information du JEQ sera complémentaire à celle du journal papier.

Imaginons que vous êtes abonné au journal électronique. Tous les jours, au moment de la journée qui vous plaira, vous ouvrez l’ordinateur. Tiens, L’Hebdo journal se trouve dans votre boîte de réception. Vous lisez la nouvelle sur la première page, vous cliquez sur une flèche pour tourner la page. Deuxième clic sur la flèche, la page tourne et vous lisez l’article. Troisième clic sur la flèche, la page tourne, et ainsi de suite.

Voilà pour l’information de tous les jours. Vous venez de lire « L’Hebdo Journal au quotidien ». Vous venez de lire un résumé de l’information qui circule à toutes les heures sur www.lhebdojournal.com.

Le mercredi, vous recevez à votre porte l’Hebdo Journal version papier et vous lisez les dossiers, les enquêtes, les histoires qui, à en juger par votre réaction depuis le printemps, ont l’air de vous plaire.

Contenu unique

La beauté du JEQ pour les baby boomers, c’est que ce n’est pas eux qui vont vers l’information mais l’information qui va vers eux. Suffit d’un clic sur le clavier.

Mais à mes yeux, le plus beau de l’histoire reste le bruissement que font les pages du JEQ (prononcez DJEQ) lorsqu’on les tournent. Un léger « Shhhh! », à peine perceptible, un froufrou de papier, un bruit qui nous rappelle que l’on consulte un vrai journal. Je sais, je me répète. J’ai compris, je la ferme.

Avant de la fermer, je me répète une dernière fois. Le JEQ est gratuit. Seules les annonces commerciales le financent. Comme le journal que vous avez entre les mains.

Donc pour s’inscrire, page 29 du journal ou cliquer sur la case 3000$ à gagner sur le site.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de