Le Grand Prix dans une impasse

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Le Grand Prix dans une impasse
Est-ce que le Grand Prix de Trois-Rivières devra annuler son événement pour un deuxième été consécutif? Photo Hebdo Journal – Marie-Eve Alarie

Le comité organisateur du Grand Prix de Trois-Rivières (GP3R) est bien préparé si jamais les mesures sanitaires s’assouplissaient dans les prochains mois. On sait d’ores et déjà que la vaccination va bon train, mais le temps de préparation pourrait s’avérer être un facteur important dans la décision finale dans les jours à venir.

En effet, bien que le Grand Prix de Trois-Rivières soit planifié au mois d’août, son organisation et la construction du site demandent quant à elles beaucoup de semaines de travail.

«Présentement, on est en attente de voir l’orientation de Tourisme Québec. L’an dernier, c’est à la mi-avril qu’on avait pris la décision d’annuler le Grand Prix», lance Dominic Fugère, directeur général du Grand Prix de Trois-Rivières. «C’est sûr que la vaccination de masse est encourageante pour nous.»

«Notre organisation est prête, mais nous devrons avoir une orientation très bientôt. Je vous dirais que notre date butoir est pas mal la mi-mai ce après quoi il sera difficile pour nous de pouvoir amorcer nos travaux. Habituellement, on commence à monter le site le 1er mai donc si ça devait être à la mi-mai, on sait que c’est possible, mais aussi qu’on devra engager plus de gens et qu’on devra mettre les bouchées doubles.»

Non seulement le GP3R doit construire son circuit, mais il doit aussi composer avec l’horaire des courses. Il y a donc plusieurs séries de course avec qui le directeur général doit constamment garder le contact.

«On est en discussion avec les séries, mais elles aussi sont dans l’attente. En NASCAR Pinty’s, ils sont très réactifs, je vous dirais. Plusieurs de leurs pilotes proviennent de l’Ontario et on connaît la situation en Ontario présentement. De son côté, le Grand Prix de Formule 1 du Canada se tient deux mois avant notre évènement alors les dirigeants ne pouvaient plus attendre. On continue d’espérer en se disant qu’on a de bonnes chances étant donné qu’août est encore loin», explique-t-il.

«Chose certaine, on est prêt et nous avons plusieurs scénarios sur la table. Est-ce que le Grand Prix va tenir sur un week-end ou sur deux week-ends? Est-ce que nous allons devoir repousser la date? Nous avons aussi un plan avec un nombre de spectateurs restreints, bien précis, plan développé selon les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Fédération internationale de l’automobile (FIA).»

Rappelons que le week-end de Rallycross est prévu du 6 au 8 août, tandis que le grand évènement de NASCAR suit les 13, 14 et 15 août. Outre les séries de Rallycross et de NASCAR, l’édition 2020 devait, entre autres, mettre en vedette les séries Coupe Porsche GT3 Canada, Coupe Nissan Micra, Super Production Challenge, CTCC, F1600 Canada et F3 américaine.

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires