Le Climatisation Cloutier et les Loups se surprennent à la maison

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Le Climatisation Cloutier et les Loups se surprennent à la maison
Photo courtoisie - Jean-Christophe Noel

La série quart de finale opposant les Loups de La Tuque au Climatisation Cloutier du Cap-de-la-Madeleine, formations de la Ligue de hockey Senior AAA du Québec, est égale avec une victoire de chaque côté.

«La série est 1 à 1 et nous avions prévu une longue série. On a gagné un gros match en prolongation à La Tuque, et le lendemain, à la maison, on aurait pu compléter le comeback si on avait eu deux minutes de plus au cadran», lance l’entraîneur-chef des Madelinois, Éric Haley. Tactiquement, sur le plan hockey, nos unités spéciales devront être meilleures.

D’abord, vendredi, la troupe latuquoise s’est inclinée par la marque de 4 à 3 devant ses partisans. Carl-Antoine Délisle avait créé l’égalité en fin de match pour amener les Loups en période de surtemps. Pierre-Olivier Marcoux est venu jeter une douche d’eau froide aux partisans dès la 5e minute de la période de prolongation.

Zackary Beaudoin et Antoine Masson ont amassé deux points chacun.

Puis, samedi, à l’aréna Jean-Guy-Talbot, les Loups ont surpris Climatisation Cloutier en les défaisant 7 à 5. Dans la seule 2e période, les Loups ont marqué cinq fois sans riposte, se forgeant une avance de 6 à 2.

Masson a ajouté deux buts à sa fiche dans la cause perdante.

«Dans le deuxième match, La Tuque a utilisé un peu plus de robustesse et les gars étaient plus hargneux. De leur côté, ils ont plus de missiles, mais de grosseurs moyennes. Moi, j’ai des plus petits missiles. En temps de guerre, on peut utiliser ces termes-là, right? En troisième période, j’ai décidé d’envoyer mes gros missiles pour cibler les moyens missiles qui aimaient s’attaquer à mes petits missiles», a expliqué coach Haley, qui faisait entre autres référence au moment où Maxime Sanon est allé voir Jonathan Oligny qui s’en prenait physiquement aux siens et qui aurait été dérangé par la visite de Sanon.

«Lorsque mes gros missiles sont arrivés, les moyens ont commencé à disparaître. Ils n’ont pas aimé ça et c’est là que le comeback s’est amorcé. On va continuer notre chemin et je vais m’assurer que les moyens missiles soient plus tranquilles que mes gros missiles. En séries, c’est de l’apprentissage. On doit s’ajuster à chaque période, à chaque game. Le Cap-de-la-Madeleine est prêt à tout et on va y laisser tout notre cœur.»

Le prochain match sera présenté ce vendredi 21 février, à 21h, au Colisée Denis-Morel. Le lendemain, les Loups s’amènent au Cap-de-la-Madeleine pour y disputer le match #4.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de