Le Centre de services communautaires Sainte-Madeleine s’installe dans l’immeuble de la caisse

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Le Centre de services communautaires Sainte-Madeleine s’installe dans l’immeuble de la caisse
Richard Maziade, Mario de Tilly, directeur général d'IDÉ, Sonia Gauthier, directrice générale de la Caisse Desjardins de l'Est de Trois-Rivières, Marie-Line Sauvé, commissaire industrielle chez IDÉ, et le maire Jean Lamarche. (Photo : courtoisie)

La Fédération régionale des OSBL d’habitation de la Mauricie – Centre-du-Québec lance la création du Centre de services communautaires Sainte-Madeleine. Le centre sera situé au deuxième étage de l’immeuble de la Caisse Desjardins de l’Est de Trois-Rivières sur le boulevard Sainte-Madeleine.

La Caisse Desjardins de l’Est de Trois-Rivières a récemment procédé à la vente de l’immeuble du centre de services Sainte-Madeleine.

«Avec les habitudes de transaction des membres qui ont changé au fil du temps, on s’est retrouvé avec un moins grand besoin d’espace. Environ 60% de l’espace était inutilisé et tout meublé. On connaît la volonté de revitalisation du Bas-du-Cap. Ça a germé dans notre tête. La meilleure solution pour la Caisse et nos membres était de vendre la bâtisse. La Caisse demeure locataire de 40% de l’espace, mais le bâtiment pourra aussi accueillir de nouveaux locataires», explique Sonia Gauthier, directrice générale de la Caisse Desjardins de l’Est de Trois-Rivières.

La bâtisse de 14 000 pieds carrés pourra accueillir entre six et huit organismes communautaires et d’économie sociale offrant des services à la population grandissante et collaborant ainsi au développement de ce secteur. La Fédération sera d’ailleurs l’un des locataires.

«Plusieurs organismes ont déjà montré de l’intérêt pour s’installer dans les locaux. La Corporation de développement communautaire regarde les possibilités pour s’y installer. La Coopérative Interville analyse ça aussi. Pour les organismes, ça revient à environ 1$ du pied carré par mois. C’est très abordable et toutes les dépenses sont incluses. Il y a des groupes d’organismes qui ont avantage à travailler ensemble. On se met en mode location», lance Richard Maziade, président de la Fédération régionale des OSBL d’habitation de la Mauricie – Centre-du-Québec.

La Caisse maintiendra ses services dans le bâtiment actuel afin de continuer d’assurer une présence dans le milieu et d’offrir un service de proximité auprès de ses membres et clients du secteur du Bas-du-Cap.

Pour M. Maziade, c’est aussi l’occasion de renouer avec le secteur dans lequel il a grandi.

«Toutes les étoiles se sont alignées dans le ciel pour arriver à ce beau projet. Il vise à contribuer à la revitalisation du Bas-du-Cap, mais c’est aussi une opportunité. On voit le potentiel qu’il y a ici et qu’il y aura avec le projet sur le site de l’ancienne Aleris», ajoute-t-il.

Les organismes intéressés pourront valider leur éligibilité à certains programmes de financement de la Ville de Trois-Rivières et d’Innovation et Développement économique (IDÉ) Trois-Rivières. Ils auront également la possibilité de réduire certains coûts en partageant des frais administratifs en lien avec l’accueil, le service de téléphonie, de bureautique, les frais de réseau, de regroupement d’achats, etc.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires