Le Centre cardiovasculaire de la Mauricie innove

Photo de jcossette
Par jcossette
Le Centre cardiovasculaire de la Mauricie innove
Inauguré en septembre 2020, le Centre cardiovasculaire de la Mauricie permet une prise en charge rapide des patients atteints de maladies cardiovasculaires. (Photo : Jonathan Cossette - Hebdo Journal)

Moins d’un an après son ouverture, l’équipe du Centre cardiovasculaire de la Mauricie planche déjà sur un projet d’agrandissement dans le but de satisfaire les citoyens aux prises avec une maladie du cœur. Une journée portes ouvertes a également été annoncée pour le 11 septembre prochain.

Cette « Journée de sensibilisation » vise à amasser des fonds pour l’aménagement d’un gymnase à même les locaux du Centre cardiovasculaire de la Mauricie. Depuis plusieurs mois déjà que des sous sont amassés à cet effet dans le but d’offrir aux patients atteints de maladies du cœur un endroit où s’entraîner en toute sécurité sous supervision.

« Plus de 20% de la population de la Mauricie et du Centre-du-Québec est atteinte d’une maladie cardiovasculaire, de diabète, d’hypertension ou d’insuffisance cardiaque. Dans la région, quelque 1000 patients sont victimes, chaque année, d’un infarctus aigu du myocarde. Il est donc vital de faire de la prévention, en plus d’offrir des services pour aider les patients qui en sont atteints à prendre en charge leur santé », a confié le Dr Ying Tung Sia, cardiologue fondateur du Centre cardiovasculaire de la Mauricie.

« Merci à Innovation et Développement économique (IDÉ) Trois-Rivières et à nos partenaires de nous aider. On dit toujours que mieux vaut prévenir que guérir, surtout qu’une fois atteints par un problème relié au cœur, les gens ont recours à des pilules pour le reste de leur vie. Voilà pourquoi on veut pouvoir agrandir notre gymnase et bien l’équiper afin de pouvoir l’offrir à ceux qui en ont besoin et à nos gens en réadaptation. »

Et qui de mieux que Philippe Désilets-Beaulieu, kinésiologue en réadaptation cardiaque au Centre cardiovasculaire de la Mauricie, pour témoigner de l’importance du tout nouveau projet.

« Lorsqu’un client nous est envoyé, on regarde son dossier médical avec les docteurs pour pouvoir lui offrir un entraînement spécialisé et individualisé. On doit aussi les aider à combattre la crainte de s’entraîner qu’ils ont au départ. Présentement, notre gymnase nous permet seulement d’accueillir un client à la fois, à Catherine et moi, alors cet agrandissement est nécessaire. Et qui sait, peut-être qu’un jour, on pourra l’offrir en gymnase libre à tous ces gens-là. La clientèle avec laquelle on travaille va toujours être là, alors c’est un besoin continu », confie-t-il.

Journée portes ouvertes

Tel que mentionné précédemment, toute la population est invitée à la « Journée de sensibilisation » qui se tiendra dans les locaux du Centre cardiovasculaire, situés au 6500 du boulevard Gene-H-Kruger, à Trois-Rivières, le 11 septembre prochain.

« En avant-midi, les citoyens pourront rencontrer des cardiologues, des pharmaciens, des kinésiologues et des infirmières pour obtenir des conseils sur leur santé. Il sera aussi possible de visiter le Centre, en plus d’obtenir gratuitement un bilan cardiovasculaire pour certaines personnes (places limitées) », explique Dr Sia.

« Une épluchette de blé d’Inde se tiendra sur l’heure du dîner avant qu’on entreprenne une grande marche avec des kinésiologues et des cardiologues, au parc Laviolette, en après-midi. On veut expliquer aux gens c’est quoi un infarctus, c’est quoi une crise cardiaque et c’est quoi de l’insuffisance cardiaque. Vous savez, une pilule, c’est une béquille alors on veut leur expliquer les bienfaits de l’activité physique. Il faut bouger! »

L’inscription à l’événement se fera sur place au coût de 10$ par personne.

Saviez-vous que…

… Inauguré en septembre 2020, le Centre cardiovasculaire de la Mauricie permet une prise en charge rapide des patients atteints de maladies cardiovasculaires. En plus d’offrir un service d’évaluation dans le but d’identifier les personnes à risque de maladies cardiovasculaires, le Centre participe activement à des recherches cliniques. Treize cardiologues y travaillent, en plus d’infirmières et de kinésiologues. Quinze bureaux et salles d’examens sont aménagés dans le bâtiment de 10 000 pieds carrés.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires