L’attente se termine pour Mavrik Bourque

Patrick Vaillancourt - Icimédias
L’attente se termine pour Mavrik Bourque
Photo courtoisie Jean Levasseur

L’attaquant des Cataractes Mavrik Bourque est honnête, l’attente de près de quatre mois supplémentaires pour le repêchage de la Ligue nationale de hockey est longue et il a bien hâte de voir le déroulement les 6 et 7 octobre prochain.

L’année de repêchage de Bourque a commencé en juillet 2019 avec sa participation à la Coupe Hlinka-Gretzsky. «Tu y penses pendant l’année parce que c’est quand même de la pression. Tu t’attends à être repêché en juin, mais avec la pandémie on s’est rendu compte que ça tombait dans le beurre. À ce moment, j’ai complètement oublié le repêchage et je me suis concentré sur mon été. J’ai vu ma famille et je me suis entraîné à Québec.»

Depuis que les dates du repêchage ont été annoncées, l’ancien Estacades de Trois-Rivières (Midget AAA) y pense de plus en plus. «Les recruteurs sont restés en contact avec moi, ils voulaient savoir ce que j’ai fait de mon été. Toutes les équipes m’ont contacté, sauf une, les Hurricanes de la Caroline. Comme chaque joueur, je veux d’abord me faire repêcher et on espère sortir le plus haut possible. Mais ça reste un rang, peu importe où. Je crois en mes chances de sortir en première ronde, mais au bout du compte j’ai prouvé ce que je valais l’année dernière, et la décision revient aux équipes.»

La prochaine saison et les objectifs

Comment le jeune homme de 18 ans voit-il sa saison avec les Cats avec les matchs à huis clos et 12 rencontres contre chaque équipe de leur division? «Je ne cacherais pas que je trouve ça plate de ne pas voir de spectateurs. Je m’attendais à ce qu’une partie de nos partisans soit de retour. On va devoir se créer notre propre énergie», lance-t-il.

«Je comprends la situation, mais je persiste à dire que les règles peuvent être respectées avec un nombre restreint de spectateurs. En même temps, on est chanceux de pouvoir jouer au hockey puisque les gars de l’Ontario et de l’Ouest ne peuvent pas encore jouer. Pour les matchs, c’est certain que ça sera plus intense. On a une équipe avec du talent, mais c’est le travail qui fera la différence.»

Les Cataractes de Shawinigan ont confirmé, à l’aube de l’ouverture de la saison, qu’il a été nommé le capitaine de l’équipe. Il succède donc à Gabriel Denis qui a pris la décision de ne pas disputer sa dernière année d’admissibilité dans le circuit. «Mavrik (Bourque) possède une éthique de travail irréprochable. Il travaille très fort lors des matchs, des pratiques et des entraînements hors-glace. C’est une personne qui a un impact sur ses coéquipiers par ses actions», a commenté l’entraîneur-chef, Ron Choules.

Pour le numéro 22, les Cataractes ont le potentiel pour se rendre loin cette saison. «On entre dans deux grosses années, alors on veut tout donner. Une défaite en séries, peu importe la ronde, ça ne sera pas acceptable. Si on veut, on peut ramasser les deux coupes. Pour mes objectifs personnels, ça va avec l’équipe. Si l’équipe performe bien, ma saison devrait bien aller. Mon but c’est d’atteindre la LNH alors si je m’améliore et que je fais les petits détails, un jour, je vais peut-être l’atteindre.»

Âgé de 18 ans, il amorcera sa troisième saison avec les Cataractes. En 119 matchs, il a récolté 130 points dont 56 buts. Jérémy Martin, Félix-Olivier Chouinard et Vasily Ponomarev ont été nommés assistants-capitaine.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires