L’année 2020 s’annonce chargée pour le ministre Jean Boulet    

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
L’année 2020 s’annonce chargée pour le ministre Jean Boulet    
Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité. (Photo : Marie-Eve Alarie)

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, Jean Boulet, a dressé un bilan positif de sa dernière année.

Lors de cette rencontre, le ministre a profité de l’occasion pour revenir sur plusieurs réalisations.

«On a eu une année particulièrement active. À titre de ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, j’ai travaillé fort, notamment pour bâtir un plan d’action pour la main d’œuvre. La population vieillit rapidement et il y a beaucoup de départs pour la retraite. On est aux prises avec un problème de rareté de main d’œuvre qui s’exprime de façon assez aiguë dans tous les secteurs, et dans toutes les régions», a-t-il lancé d’entrée de jeu.

«On s’est donné un plan qui s’appuie beaucoup sur l’intégration des bassins de main-d’œuvre sous représentés comme les travailleurs expérimentés, les immigrants, les travailleurs étrangers temporaires, les prestataires d’aide sociale, les jeunes, les personnes à handicap et les personnes judiciarisées. Pour chaque clientèle de main d’oeuvre sous représentée, on a une stratégie qui nous aide à augmenter le taux d’emploi. J’ai mis beaucoup d’énergie là-dessus et au début de l’année 2020, j’ai l’intention de mettre l’accent sur les résultats de l’année 2019 en termes d’augmentation des taux d’emploi pour chacune de ces clientèles-là. Vous savez, même si on robotise, automatise on informatise, on a besoin de ces personnes-là pour répondre nos besoins de main-d’œuvre.»

Le député de Trois-Rivières n’allait pas passer sous le silence ses réalisations régionales.

«Je suis fier d’avoir contribué à donner un coup de main financier au Musée POP, au Musée Boréalis et au Musée des Ursulines. Je suis fier aussi d’avoir donné un coup de main à la Maison Carpe Diem et au Port de Trois-Rivières avec l’arrivée de la compagnie Hason. À Shawinigan, tout ce qui se fait là-bas en matière de numérisation et d’automatisation est très intéressant, non seulement pour toute la région, mais pour tout le Québec. À La Tuque, on a fait des activités de valorisation des emplois dans le secteur forestier. On est présent partout dans la région et on travaille en équipe avec Simon Allaire, Marie-Louise Tardif et Sonia LeBel», témoigne-t-il.

Chose certaine, l’agrandissement de l’aéroport trifluvien demeure un dossier chaud sur le bureau de monsieur Boulet. «C’est un de mes défis pour l’an  prochain. Je travaille beaucoup avec Innovation et Développement économique (IDÉ) Trois-Rivières, la Ville de Trois-Rivières et le maire Jean Lamarche. On va s’assurer que Québec puisse, dans les limites du possible, contribuer à la réalisation de ce projet pour l’année 2020.»

Monsieur Boulet s’est également dit fier de son travail au niveau de la solidarité sociale, notamment de sa participation à l’augmentation du financement d’organismes communautaires et à l’amélioration de l’équité en ce qui concerne leur financement.

«Rappelons également que d’avoir augmenté l’exemption de 100$ à 350$ pour les prestations alimentaires pour enfant, dans le calcul des prestations d’aide sociale, et que ça l’ait pu bénéficier à tellement de personnes monoparentales ou à faibles revenus, ç’a été pour moi un grand bénéfice et c’était d’ailleurs pour moi le fruit d’un engagement électoral», a-t-il ajouté.

«Il y a un autre point aussi sur lequel je dois travailler, dont on parle moins souvent. Pour les familles d’ici, on a besoin d’augmenter le nombre de places subventionnées pour les services à l’enfance. J’ai l’intention de m’attaquer à ce dossier-là pour qu’on réponde à la demande des jeunes familles, quitte à convertir des places non subventionnées en places subventionnées.»

En terminant, il a rappelé avoir contribué à l’adoption d’un projet de loi en matière d’équité salariale des services essentiels. Il a également déposé un projet de loi pour bonifier le Régime québécois d’assurance parentale et il entend en déposer un en matière de Santé et sécurité du travail l’an prochain.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de