La sécurité resserrée à l’hôtel de ville

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
La sécurité resserrée à l’hôtel de ville
(Photo : archives)

La Ville de Trois-Rivières a récemment apporté de nouveaux aménagements à l’hôtel de ville pour resserrer la sécurité à l’intérieur du bâtiment.

L’agent de sécurité a notamment été approché de la porte afin d’assurer un meilleur contrôle sur les allées et venues des citoyens. Un registre des entrées et sorties est aussi rigoureusement tenu.

«Des employés ont manifesté un certain inconfort compte tenu de certaines situations qui se sont produites dans d’autres villes à travers le monde. Ces nouveaux aménagements permettent d’améliorer le sentiment de sécurité. Les inconnus ne peuvent plus circuler librement, un peu comme c’est la norme dans les édifices gouvernementaux», explique la directrice générale de la Ville de Trois-Rivières, France Cinq-Mars.

La mairesse suppléante, Ginette Bellemare, a confié avoir elle-même vu des citoyens entrer et se promener librement dans l’hôtel de ville par le passé.

«Mon bureau était sur le bord de la porte. Il m’arrivait de croiser des gens qui entraient et qui voulaient visiter l’étage et le bureau du maire. Je me proposais de les guider», raconte-t-elle.

Les citoyens qui désirent se rendre à un service particulier ne peuvent plus s’y rendre seuls, étant dorénavant escortés. D’ailleurs, les portes ont été magnétisées et l’accès en a été révisé dernièrement.

Des pochettes de sécurité ont aussi été aménagées, ce qui fait en sorte qu’une personne est limitée à une zone précise dans ses déplacements.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de