La Maison Carpe Diem se voit octroyer 1,5M$

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
La Maison Carpe Diem se voit octroyer 1,5M$
La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, était accompagnée par le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, Jean Boulet. Photo Hebdo Journal - Jonathan Cossette

C’est en direct de la Maison Carpe Diem, le centre de ressources Alzheimer, qu’a eu lieu l’annonce concernant le soutien aux proches aidants et aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, ce jeudi après-midi. L’organisme s’est vu octroyer un soutien financier avoisinant les 1,5 M$.

L’annonce a été faite par la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, qui était accompagnée par le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, Jean Boulet.

«C’est un gain considérable pour les acquis, les gens et leur famille. Nous aurons de la place pour dix personnes de plus, dont des personnes qui présentent des troubles du comportement. C’est vraiment un grand jour pour l’approche qu’on a développée depuis 30 ans et pour les personnes qui vivent avec la maladie, les aidants et la famille», a témoigné Nicole Poirier, fondatrice et directrice générale de la Maison Carpe Diem.

«C’est une maladie qui dure en moyenne 12 ans et il est possible de passer la plupart de ces années à domicile avec du soutien. Rappelons que plus on laisse la personne être active, moins elle va perdre de ces capacités rapidement. Le projet de notre nouvelle maison va permettre d’aller plus loin dans nos expérimentations et dans l’accompagnement des personnes. On va passer de 14 à 24 places et on veut créer un carrefour de soutien.»

En effet, un montant récurrent de 650 000$ permettra de financer dix places supplémentaires qui viendront s’ajouter aux 14 places existantes. Un financement supplémentaire de 831 000$ sera accordé pour consolider l’offre de service aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

«Je connais madame Poirier depuis des années et elle a réussi avec son projet en sortant du cadre et des normes dans le but de faire une différence. Elle a toujours eu une vision avec un sens différent, ce qui fait en sorte qu’elle ne voit pas la maladie, mais bien des personnes. Elle a toujours offert une qualité de vie dans le respect et dans la dignité», a pour sa part commenté Mme Blais.

Nicole Poirier

«Lorsque je suis venue ici avec monsieur Carol, monsieur Boulet et madame Poirier, on voyait qu’il y avait un problème de proches aidants. Madame Poirier avait besoin de plus de lits. Cette approche-là est unique à travers le monde et aujourd’hui, on vient faire cette annonce dans le but de la soutenir.»

Pour le volet de la consolidation de l’offre de service, le ministère de la Santé et des Services sociaux et le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie/Centre-du-Québec contribueront respectivement avec des montants de 400 000$ et 431 000$. Un montant de 30 000$ sera également octroyé de façon non récurrente pour assumer les couts liés, entre autres, à la promotion et aux activités de visibilité et de recrutement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires