La Jeune Chambre soutient ses membres du secteur événementiel

La Jeune Chambre soutient ses membres du secteur événementiel
Joany Dufresne, présidente de la Jeune Chambre de la Mauricie. (Photo : (Photo courtoisie))

La Jeune Chambre de la Mauricie joint sa voix à celle de ses membres du milieu de l’événementiel pour demander au gouvernement provincial de revoir l’assouplissement des mesures sanitaires exigées quant à la tenue d’événements à l’approche des Fêtes.

Le 30 septembre dernier, le gouvernement Legault annonçait une série de mesures d’allégements concernant les salles de spectacle, les rassemblements publics et les auditoires sportifs et culturels. Ces mesures entrées en vigueur le 8 octobre dernier permettaient, entres autres, la tenue de congrès, de conférences, d’assemblées, de réunions et de cérémonies de remise de diplômes ou de reconnaissance avec une capacité de 250 personnes à l’intérieur.

Les entrepreneurs en événementiel se sentent toutefois délaissés. La période prospère des partys de Noël arrive à grands pas et plusieurs entreprises souhaitent pouvoir se rassembler cette année. Toutefois, elles sont refroidies par les restrictions actuelles qui exigent que tous les participants demeurent assis à leur place et où il est interdit de danser et faire du chant karaoké.

Le Restaurant Le Rouge Vin, qui reçoit plusieurs partys de bureau habituellement en novembre et décembre, remarque une baisse des réservations encore pour cette année: « Pour nous, rien n’a changé avec cette annonce des assouplissements. La période des partys de Noël tombe à l’eau puisque personne ne veut faire de gala reconnaissance comme activité des fêtes », note Annie Tessier, directrice des ventes au restaurant Le Rouge Vin.

Même constat du côté du Complexe Laviolette: « La demande pour l’organisation de partys de bureau est très forte. Cependant, nos clients devront s’adapter aux restrictions et prévoir une soirée de type gala reconnaissance. De la musique d’ambiance peut être ajoutée avec de l’animation, mais les invités devront demeurer assis », souligne Jean-Philippe Martin, propriétaire.

 » On se réjouit de voir des salles de spectacles comblent et savoir qu’à compter du 1er novembre, les restaurants et les bars pourront opérer à pleine capacité. On aimerait maintenant que nos membres dans le milieu événementiel puissent, eux aussi, retrouver un semblant de normalité avec des mesures assouplies qui leur permettront d’entrevoir un futur prometteur à nouveau et enregistrer des revenus à court terme, le tout dans un environnement sécuritaire pour tous », ajoute Joany Dufresne, présidente du conseil d’administration de la Jeune Chambre.

Le milieu de l’événementiel est un vecteur de l’économie locale de la région et la Jeune Chambre continuera de supporter les membres de ce secteur en cette période de pandémie. L’organisation reconnaît cependant l’importance des mesures sanitaires mises en place par le gouvernement et encourage tous ses membres à les respecter en tout temps.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires