La fin du Championnat du monde de Rallycross FIA à Trois-Rivières

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
La fin du Championnat du monde de Rallycross FIA à Trois-Rivières
Photo Marie-Eve Alarie

Les jours passent et le Grand Prix de Trois-Rivières (GP3R) n’avait toujours pas trouvé un terrain d’entente avec le Championnat du monde de Rallycross FIA. Rappelons que ce dernier faisait partie du calendrier principal depuis maintenant six ans. Ce matin, la FIA World annonçait que ses voitures seraient en Allemagne les 1er et 2 août.

Le Rallycross FIA était l’attraction principale du premier week-end d’activités du Grand Prix de Trois-Rivières.

«Le calendrier du Championnat du monde sort en début novembre. Lorsqu’on est rentré dans le Championnat du monde en 2014, il y avait des conditions spéciales qui ne sont plus vraiment là aujourd’hui. Par exemple, la FIA cherchait un troisième continent alors nous avons bénéficié de conditions avantageuses. Maintenant, il y a déjà trois continents avec l’Asie, l’Afrique du Sud et l’Europe», explique le directeur général du GP3R, Dominic Fugère.

«On avait donc moins de marge de manœuvre pour négocier. On était prêt à avoir du Rallycross FIA, mais pas à n’importe quel prix non plus. C’est le nerf de la guerre!»

Fait assez intéressant, il était dur de prévoir le gagnant du Championnat du monde de Rallycross FIA puisque cinq des six finales présentées en sol trifluvien ont été remportées par un pilote différent. Mais quel sera le plan B étudié par le GP3R?

«On est en discussion avec plusieurs séries pour régler notre programmation 2020. Un peu comme on a vu avec la Formule 3, notre réputation nous précède et les séries nous appellent pour faire affaire avec elles. À l’heure actuelle, on négocie avec un paquet de séries. Est-ce que ça va être un championnat du monde, probablement pas? Est-ce que ça va être aussi bon, tant pour les spectateurs que pour le Grand Prix de Trois-Rivières, ça, j’en suis convaincu», ajoute M. Fugère.

«On ne fait pas une croix sur le Rallycross. Étant donné que notre contrat était arrivé à échéance, on a la chance d’étudier plusieurs options. Je sais qu’on va arriver avec quelque chose d’au moins aussi intéressant et de plus adapté à notre public», conclut-il.

Les victoires en carrière à Trois-Rivières :

2014 : Petter Solberg, Anton Marklund et Timur Timerzyanov

2015 : Davy Jeanney, Toomas Heikkinen et Tanner Foust

2016 : Timmy Hansen, Andreas Bakkerud et Johan Kristoffersson

2017 : Johan Kristoffersson, Petter Solberg et Sebastian Loeb

2018 : Johan Kristoffersson, Timmy Hansen et Sebastian Loeb

2019 : Andreas Bakkerud, Janis Baumanis et Timur Timerzyanov

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires