La course à pied pour les 55 ans et plus

Par Martin Sylvestre

La course à pied possède de nombreux bienfaits et de plus en plus de gens adoptent cette activité. Toutefois, certaines précautions doivent être prises par les aînés qui se laissent tenter par la discipline.

«Rendus à un certain âge, c’est important de vérifier auprès d’un kinésiologue afin de savoir si nous n’avons pas de contraintes avec les mouvements répétitifs. Il faudrait aussi consulter un médecin pour qu’il puisse évaluer notre état de santé. Idéalement, ces étapes sont primordiales quand on commence la course à pied à plus de 55 ans», fait part Elizabeth Ledoux, kinésiologue au Centre sportif Alphonse-Desjardins (CSAD).

Pour la spécialiste, il ne faut pas prendre à la légère les impacts que la course à pied peut avoir sur le corps.

«Quand on vieillit, on doit échauffer tous les muscles adéquatement, un bon dix minutes, autant le haut que le bas du corps. On doit aussi faire attention à son alimentation et s’hydrater davantage», informe-t-elle.

Malgré ces précautions Mme Ledoux met les aînés en garde.

«Les aînés ne doivent pas tenter d’en faire trop lors de leurs premières sorties. C’est certain que tous réagissent différemment parmi les 55 ans et plus, mais l’idéal est de commencer la course à petite dose. Au départ, le mieux est de faire de cinq à dix minutes sans forcer la note. À plus de 20 minutes, on peut avoir de bonnes blessures qui risquent de demeurer longtemps. Le plus important est de prendre le temps de détendre les muscles et de faire des étirements d’après course», conclut-elle.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de