Kruger se voit épauler d’un montant de 386 M$

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Kruger se voit épauler d’un montant de 386 M$
Photo Hebdo Journal – Marie-Eve Alarie

Le gouvernement du Québec a annoncé des investissements totalisant plus de 386 millions de dollars dans le but de soutenir l’expansion et la modernisation de l’entreprise Kruger qui pourra notamment se spécialiser dans la fabrication de produits de papier tissu. Cette aide a également permis la construction d’une deuxième usine du côté de Brompton.

En effet, du montant de 386 M$, 240 M$ (incluant un prêt de 165 M$ accordé par Investissement Québec (IQ)) seront investis pour le repositionnement du site de Brompton, autrefois spécialisé dans la production de papier journal, sur des marchés en plus forte croissance.

«C’est projet porteur pour le développement économique régional et un bel exemple d’une entreprise familiale qui va pourvoir poursuivre sa modernisation et qui va prendre les moyens de préserver des emplois de qualité au Québec», a témoigné Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation.

«C’est une entreprise qui n’a pas été épargnée, mais qui ne s’est pas laissée abattre malgré que la pandémie avait entraîné la fermeture de l’usine de Brompton en mars 2020. Or, on annonce aujourd’hui deux projets, d’abord une aide financière de 165 M$ sous forme de prêt pour que Kruger puisse augmenter sa production de produit papier-tissu. Ça permettra aussi à l’entreprise de pouvoir ajouter, à Brompton, deux nouvelles lignes de transformation pour le papier hygiénique et le papier mouchoir.»

De plus, le régime de retraite des employés de l’usine de papier de Brompton sera pérennisé.

«Du côté de Trois-Rivières, nous investissons une contribution de 34,8 M$ qui serviront à poursuivre la modernisation de l’usine de papier couché Wayagamack. Au total, les 386 M$ permettront la création de 169 emplois bien rémunérés d’ici 2025 dans la région de Sherbrooke et le maintien de 294 emplois à l’usine Wayagamack, ainsi qu’à celle de Brompton. L’entente prévoit également l’installation d’une nouvelle machine pour produire du papier tissu de sorte que ça permettra le redémarrage de l’atelier de pâte recyclée de son usine à Brompton», a ajouté le ministre Fitzgibbon.

«Les 12 deniers mois ont été rempli de défis à tous les niveaux, mais nous avons quand même terminé notre projet dans les temps et dans le budget», a pour sa part témoigné Joseph Kruger II, président-directeur général de Kruger. «Je suis fier de ce que nous avons fait et merci au gouvernement de rendre possible notre projet. Depuis toujours, ma plus grande fierté est d’investir pour le long terme et de créer de bons emplois, pour maintenant et les générations futures. Je suis la deuxième génération à Brompton, et ma fille et mon fils seront la troisième génération à pouvoir continuer nos projets.»

Rappelons que Kruger vient de démarrer les activités de sa nouvelle usine de papier tissu, soit un projet de 575 M$ annoncé en 2018.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires