Kean foudroyé

Kean foudroyé

Simon Kean s'est fait passer le K.O. par Dillon Carman

Crédit photo : Photo Vincent Éthier / Eye of the Tiger Management

BOXE. L’Olympien de Trois-Rivières Simon Kean (15-1-0, 14 K.-O.) a subi sa première défaite en carrière, samedi, au Centre Vidéotron, à Québec. Impliqué dans le principal combat de la soirée présentée par Eye of the Tiger Management, l’Olympien de Trois-Rivières s’est fait passer le K.-O. par l’Ontarien Dillon Carman (14-3-0, 12 K.-O.) au terme d’une furieuse bataille au cours de laquelle les deux athlètes se sont retrouvés au tapis.

Simon Kean a gagné la bataille du jab au premier round, mais s’est fait surprendre lors de la deuxième reprise, qu’il a terminée avec difficulté. Après un départ difficile au troisième round, Simon Kean a trouvé un second souffle,
faisant lourdement tomber Carman et redonnant espoir aux amateurs présents dans l’amphithéâtre. Finalement, l’Ontarien a de nouveau fait plier les genoux de Kean, cette fois pour le compte.

«Simon Kean m’a donné ma chance, s’il veut une revanche, il l’aura ! », a
déclaré Dillon Carman à la suite du combat. Sa victoire lui a permis de mettre la main sur les titres WBC Francophone et NABA.

Kean, pour sa part, s’il était très déçu par ce revers, s’est dit intéressé par un
second duel avec Dillon Carman. Une victoire lui aurait permis de se hisser dans le top 15 mondial.

Simon Kean, en prévision de cet affrontement, s’était pourtant préparé avec soin.

Pour son camp d’entraînement, il avait fait appel à l’aspirant mondial français
Johann « Reptile » Duhaupas (37-5-0) qui a détenu le titre WBC Silver en 2016.

Simon Kean disputait un quatrième combat en 2018.

Rappelons que Dillon Carman a été champion canadien. Il avait remporté son
titre en 2014 en stoppant le boxeur de Québec Éric Martel-Bahoeli au septième round lors d’un affrontement disputé à Toronto. Il l’avait ensuite perdu en 2017.

Lors de son plus récent combat, en mai dernier, Carman a passé le K.-O. au
cinquième round à son rival.

Bang Bang

Dans un duel à saveur local fort attendu par les amateurs, Jordan
« Django » Balmir (10-1-0, 6 KO), un protégé de l’entraîneur Jimmy Boisvert du club de boxe Performance, s’est incliné par T.-K.O. au troisième round devant le Montréalais Steven « Bang Bang » Butler (24-2-1, 21 KO).

« Il a du cœur, du caractère! », a lancé Butler au sujet de Balmir après le
combat.

Pour son premier duel prévu pour dix rounds, Jordan Balmir, 25 ans, est monté sur le ring du Centre Vidéotron avec le couteau entre les dents, sous les
acclamations de nombreux spectateurs. Butler, plus rapide et incisif, a cerné
Balmir dans les câbles dès le départ. Menant les échanges, il l’a fait chuter une
première fois au début du troisième engagement. Puis, dès la reprise, l’a
complètement débordé, forçant l’arbitre à s’interposer.

En vertu de sa victoire, Steven Butler s’est mérité la ceinture WBC Francophone chez les poids moyens. Rappelons que Jordan Balmir avait défié Steven Butler en juillet dernier, après un gain par K.-O. obtenu sur le ring de la Place Bell, à Laval.

Plus tôt dans la soirée dans un duel disputé chez les plumes (130 lb), le
Trifluvien Keamy (Savoie) Cloutier (1-0-0) a réussi ses débuts chez les
professionnels en obtenant la victoire par décision unanime des juges sur le
Mexicain Miguel Covarrubias (3-7-3).

Celui-ci s’est montré un bon rival, permettant à Cloutier de travailler sur le ring, trouver ses repères et finalement, goûter cette première expérience. Au fil des rounds, Cloutier a démontré une belle aisance dans ses déplacements et a lancé plusieurs gauches.

Poster un Commentaire

avatar