Karolane Archambault se taille un poste avec Équipe Canada

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Karolane Archambault se taille un poste avec Équipe Canada
Photo courtoisie

CHEERLEADING. Karolane Archambault ne s’attendait pas probablement pas à faire partie d’Équipe Canada lorsqu’elle a amorcé sa carrière de cheerleading. Aujourd’hui, elle peut se dire mission accomplie!

La jeune athlète des Patriotes de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) vient d’être sélectionnée par Équipe Canada pour participer au ICU World Junior Championships qui aura lieu à Orlando, en Floride, à la fin du mois d’avril.

«La sélection se faisait en ligne. Je recevais plein d’appels et de messages alors je savais que j’étais prise. Il fallait envoyer une vidéo de nous et j’ai finalement été prise. Je serai la seule Québécoise, accompagnée de trois autres gars. C’est fou! Je suis vraiment heureuse. Nous participerons à un premier camp en mars et il y aura ensuite un camp de quatre jours en Floride», explique-t-elle.

«Au début de ma carrière, je pensais vraiment à me faire du fun. Mais d’un autre côté, j’ai toujours eu le désir de me rendre loin dans un sport. J’ai fait une année à Montréal avec les Flyers (All starz) et ça m’avait vraiment aidé à développer ma passion.»

Sa participation avec Équipe Canada, dans la catégorie – Mixte –,  lui demande quelques ajustements à apporter dans sa préparation.

«C’est différent de mon équipe régulière. Habituellement, trois personnes me lèvent dans les airs alors qu’avec Équipe Canada, ce sera un seul gars. C’est plus difficile sur le plan de l’équilibre. Mais on vient de commencer à s’entraîner ensemble et ça va bien. J’ai bien hâte de voir, car du côté des athlètes de l’Est du Canada, on se rencontre le 24 février», ajoute-t-elle.

Karolane Archambault pratique le cheerleading depuis maintenant cinq ans.

«J’avais fait de la gymnastique artistique pendant quatre ans alors ça m’a vraiment aidé à m’adapter. J’ai vraiment tripé du feeling de se faire lancer dans les airs. Et c’est encore ce que j’aime le plus de mon sport. J’adore aussi les pyramides», confie celle qui doit s’entraîner à raison d’une dizaine d’heures par semaine.

C’est une année chargée en émotions qui l’attend, car elle participera aux Championnats mondiaux civils avec son équipe de Repentigny. Lors de la saison 2016-2017, le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) l’a élu sur la première équipe d’étoiles sur le plan «Individuel».

Dur de percer

Même si sa passion est grandissante, la Maskoutaine est consciente qu’il serait difficile de faire du cheerleading son principal métier.

«C’est difficile de percer en tant que cheerleader. Même avec Équipe Canada, il faut débourser nous-mêmes alors c’est un sport dispendieux quand même. Pour en vivre, il faudrait, par exemple, faire partie du Cirque du Soleil. Ça se rapproche un peu du cheerleading.»

«Je vais continuer le plus longtemps possible. Tant et aussi longtemps que je pourrai le faire et que ma santé me le permettra, je vais continuer, c’est certain!», conclut-elle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Individuels RSEQ 2016 2017

Laurie Picard, Laval
Jasmine Lan-Thy Pham, Montréal
Jeanne Boudreau-Plouffe, UQAM
Karolane Archambault, UQTR
Pénélope Roy-Traver, Sherbrooke

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires