«Jouer» à la course

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
«Jouer» à la course
Les inscriptions se poursuivent jusqu'au 21 avril (Photo : Christian Dionne – page Facebook Grand Club de course)

Faire découvrir la course à pied aux jeunes de 5 à 15 ans dans un cadre de jeu, voilà l’objectif que poursuit le Grand Club de course. La Mauricie embarque dans le mouvement pour une première fois.

Nathalie Beaudoin, physiothérapeute formée dans la prévention des blessures en course à pied, a rencontré l’instigatrice du Grand Club de course lors d’un événement. Elle a été interpellée par l’idée derrière le club, si bien qu’elle a décidé de prendre en charge la mise en place du Grand Club de course en Mauricie.

«C’est merveilleux comme idée pour dynamiser les jeunes et utiliser la course à pied dans le plaisir. C’est de jouer à la course. Aussi, étant une jeune maman de deux enfants,  je trouve qu’il n’y a rien de plus beau qu’un enfant qui court. Donc, ce projet d’animer les enfants à courir me tient grandement à cœur! Ça me permet d’allier mes connaissances professionnelles à mon désir de faire bouger les jeunes et, surtout, dans le plaisir», commente-t-elle.

Par le jeu et des périodes d’entraînement amusantes, les coureurs de 5 à 15 ans, divisés en groupes de 5 à 7 ans, 8 à 11 ans et 12 à 15 ans, sont amenés à vivre des expériences agréables en course à pied tout en expérimentant et en consolidant des sensations d’entraînement comme l’essoufflement et la perception de l’effort.

Le programme de huit semaines est conçu dans le respect du développement physique, physiologique et moteur des enfants et des adolescents. Chaque séance, soit une par semaine, débute avec un échauffement. Suivent un entraînement de course progressif, un entraînement des grands muscles, un jeu de course, ainsi qu’un retour au calme.

«On travaille aussi beaucoup les qualités musculaires et physiques. On intègre des trucs de course dans la légèreté. On présente de grandes lignes de conduite, comme de porter son centre de gravité vers l’avant. Plus ils sont avancés en âge, plus on peut apporter des correctifs un peu plus précis à leur technique, par  exemple. Dans la partie «jeu», on intègre aussi d’autres habiletés motrices: sauter, attraper, lancer, pratiquer l’équilibre, etc.», précise Nathalie Beaudoin.

Les objectifs au terme du programme: courir 1 km en continu pour les 5 à 7 ans, 2 km en continu pour les 8 à 11 ans, tandis que les adolescents seront amenés à courir 5 km en continu.

Les jeunes coureurs seront aussi appelés à courir sur différents types de surfaces, tels que le gazon, la terre et l’asphalte. Ils seront encadrés par des coachs étant formés et ayant un fort intérêt pour la course à pied.

Pour la Mauricie, Nathalie Beaudoin sera accompagnée d’une autre physiothérapeute formée en prévention des blessures en course à pied, d’une finissante en chiropratique qui pratique aussi le triathlon, ainsi qu’un étudiant en kinésiologie.

«Ils pourront faire progresser les enfants, ainsi qu’intéresser les jeunes qui en seront à une première expérience. Les objectifs sont réalistes, sécuritaires et respectent le développement de l’enfant. J’ai pour projet de tenir une deuxième séance à l’automne. C’est vraiment destiné à tout le monde et il n’y a pas de compétition. C’est autant pour les jeunes qui bougent peu que pour ceux déjà actifs et qui voudraient s’améliorer», indique l’ambassadrice régionale pour le Grand Club de course.

La session de printemps débutera le 29 avril à Trois-Rivières. Les séances d’entraînement se tiennent à raison d’une fois par semaine. Toutes les séances se déroulent à l’extérieur sur les terrains de l’école Vision, beau temps ou mauvais temps.

Cinq plages horaires sont au programme: deux pour les 5 à 7 ans, deux pour les 8 à 11 ans et une pour les 12 à 15 ans.

Les inscriptions se font en ligne jusqu’au 21 avril à grandclubdecourse.ca.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de