Des jeunes tricotent pour «Une ville tricotée serrée»

Des jeunes tricotent pour «Une ville tricotée serrée»

Les élèves de 2e année de l’édifice Sainte-Bernadette de l’école des Bâtisseurs ont décidé de démarrer un projet entrepreneurial les amenant à tricoter.

Crédit photo : Photo courtoisie

COMMUNAUTÉ. Inspirés et touchés par la lecture en classe de l’album de «Manchots au chaud», les élèves de 2e année de l’édifice Sainte-Bernadette de l’école des Bâtisseurs ont décidé de démarrer un projet entrepreneurial les amenant à tricoter.

Pendant deux mois, à raison de deux fois par semaine, les jeunes entrepreneurs ont tricoté à relais des foulards et des cache-cous pour les personnes dans le besoin.

C’est ainsi qu’avant de partir pour la relâche, les élèves remettront le fruit de leur travail à la responsable du projet Trois-Rivières, une ville tricotée serrée ainsi qu’à l’organisme Point de rue.

Soutenus par leurs enseignantes, une éducatrice et plusieurs bénévoles, les 45 élèves impliqués dans le projet ont appris qu’ils ne peuvent pas aider tout le monde, mais que tout le monde peut aider quelqu’un.

Poster un Commentaire

avatar