Jean Pellerin est le nouveau président de la Chambre de commerce

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Jean Pellerin est le nouveau président de la Chambre de commerce
Johanne Hinse, présidente sortante, et Jean Pellerin, président de la CCI3R 2020-2021. (Photo : Lorraine Cyr photographe)

Jean Pellerin succède à Johanne Hinse à la présidence de la Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières (CCI3R) pour l’année 2020-2021.

Vice-président et directeur chez Valeurs mobilières Desjardins, Jean Pellerin est reconnu pour ses diverses implications, notamment à titre de président chez Moisson Mauricie/Centre-du-Québec et comme administrateur sur le conseil d’administration du Musée Pierre-Boucher.

Le nouveau président est confiant de relever le défi de repenser le modèle traditionnel de l’organisation en temps de pandémie, entouré des administrateurs et de la permanence de la CCI3R.

«Je veux aussi poursuivre les efforts de mes prédécesseurs. Johanne [Hinse] avait déjà entamé la réflexion entourant le prochain plan stratégique. Notre plan actuel prendra fin en 2021. L’élaboration du prochain plan stratégique sera au cœur de mes priorités. Les défis des derniers mois alimenteront sans doute les discussions à ce sujet», explique celui qui est membre de la CCI3R depuis 37 ans.

Une première étape de la réflexion avait été entamée en février dernier à l’occasion d’une activité tenue avec les représentants des Chambres de commerce du Québec et les administrateurs.

«Cela nous a aidés à établir les actions prioritaires et défis. On devait tenir une journée de réflexion en avril, mais le contexte l’obligeant, l’activité a été reportée à la fin de l’été. Ce sera une année sûrement unique», précise M. Pellerin.

Il entend également contribuer au développement économique de la région et aider les entreprises et la région à sortir rapidement du ralentissement engendré par la pandémie de COVID-19 en collaboration avec le comité de relance économique de la Ville de Trois-Rivières.

Au conseil d’administration, Jean Pellerin est entouré de Guylain Bélanger, Me Cassy Bernier, Marili B. Desrochers, Valérie Bourgeois, Caroline Doucet, Luc Forcier, Caroline Gauthier, Johanne Hinse, Patrick Massicotte et Me Patrick Matos.

Une année riche en rebondissements

La dernière année de la CCI3R a été marquée par plusieurs événements d’envergure, dont la pandémie de COVID-19.

«Les derniers mois ont débordé de rebondissements, souligne Johanne Hinse, présidente sortante de la CCI3R. On n’aurait pas pu prédire ça. On a toutefois profité de la crise pour montrer ce qu’une Chambre de commerce peut accomplir: prendre position, accompagner les commerces, informer, revendiquer, proposer des solutions de rechange, écouter les commerçants…»

La CCI3R a aussi défendu plusieurs enjeux en lien avec les infrastructures, que l’on pense au projet de train à grande fréquence, à la réfection de l’aérogare ou encore au projet concernant la bande riveraine du Port de Trois-Rivières.

Durant la campagne électorale fédérale, l’organisation a également tenu un débat en collaboration avec le 106,9 FM. Le dernier débat organisé par la CCI3R dans le cadre d’élections fédérales remontait à 10 ans. «Il y a eu un haut taux de participation. Ça fait partie de notre mission d’informer les membres des enjeux d’une campagne électorale», insiste Mme Hinse qui présente son bilan avec le sentiment du devoir accompli.

Le Gala Radisson, tenu juste avant le début de la pandémie, a quant à lui connu son meilleur achalandage en 12 ans en réunissant 630 personnes pour célébrer les gens d’affaires et entreprises de Trois-Rivières.

Toutefois, l’annulation d’un 5 à 7 en collaboration avec Technoscience Mauricie – Centre-du-Québec, trois Grands déjeuners d’affaires, la Dégustation des Vins du monde, trois rendez-vous d’affaires publiques, l’activité en immigration «Un emploi en sol québécois» et le tournoi de golf/tour cycliste entraîne des pertes financières considérables pour la CCI3R.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de