Jean Lamarche réélu maire de Trois-Rivières

Par Audrey Leblanc
Jean Lamarche réélu maire de Trois-Rivières
Jean Lamarche réélu maire de Trois-Rivières. (Photo : (Audrey Leblanc))

Les citoyens de Trois-Rivières ont réélu Jean Lamarche comme maire avec plus de 60 % des votes. À peine trente minutes après la fermeture des bureaux de scrutin, sa victoire était annoncée.

À son arrivée au Complexe Laviolette, où se tenait son rassemblement, il s’est adressé à ses supporteurs avec émotion et fébrilité. « Ce soir, les gens de Trois-Rivières se sont prononcés en nous envoyant un message clair. Ils veulent que l’on continue ensemble pour une relance plus verte, plus inclusive et plus résiliente », a-t-il déclaré.

« Les gens de Trois-Rivières souhaitent une vision concrète et des actions claires axées sur la qualité de vie, le développement économique et l’environnement, a renchéri le maire. On peut être fier du chemin parcouru. On est plus fort qu’une pandémie. Pour les quatre prochaines années, comptez sur moi et mon équipe pour continuer de faire avancer notre ville et défendre les enjeux qui nous sont chers. On s’en va vers une gestion fiable, innovante et créatrice. Les gens seront surpris de voir à quel point on pourra concilier à la fois environnement, développement économique et qualité de vie. »

Selon lui, ce qui a fait la différence pour sa réélection, c’est le travail accompli des derniers mois. « Les gens nous ont vu aller pendant deux ans. Ils ont vu ce qu’on était capable de faire, a-t-il expliqué. Maintenant, ils sont prêts à nous donner un mandat de quatre ans pour aller plus loin. Ce conseil-là va marquer l’histoire parce qu’il va nous amener plus loin. On va concilier l’expérience et la force des gens déjà en place avec l’énergie des nouveaux. »

En ce qui a trait au faible taux de participation (moins de 40 % au moment d’écrire ces lignes), il ne cache pas qu’il aurait souhaité le voir à la hausse. « Il faudra analyser, voir ce qui se passe partout au Québec, a-t-il dit. Il faudra voir comment on peut réintéresser les gens à la politique, mais surtout à notre politique de proximité parce qu’elle est importante pour notre population. »

Le maire a aussi pris un moment pour féliciter ses adversaires. « C’est difficile et ça demande du courage de se présenter comme candidat, a-t-il fait remarquer. Je tiens à les féliciter. Gagnant ou non, je veux féliciter tous les gens qui se sont présentés aux élections. Merci d’avoir fait l’effort. » 

M. Lamarche a aussi tenu à remercier toutes les personnes qui l’ont aidé au cours de la campagne. « Je veux vous remercier de tout coeur, à commencer par ma famille. Je vous dis merci de tout mon coeur et les quatre prochaines années, c’est pour vous autres et toute la ville que je vais travailler parce que cette ville-là, je l’ai tatouée sur le coeur », a-t-il conclu.

« Je veux que la ville soit unie »

Évidemment, ce n’était pas le résultat espéré pour Valérie Renaud-Martin et son équipe. « Les résultats sont sortis très rapidement. On dirait que j’ai de la difficulté à me résigner tant que les bureaux de vote ne sont pas tous dépouillés, commente-t-elle. Mais ce qui me déçoit particulièrement, c’est le taux de participation. Il y a quelque chose qui ne marche pas. Pourquoi les gens ne sont-ils pas intéressés? »

Elle regrette que des gens aient pu laisser entendre que Jean Lamarche et elle étaient pareils. « La stratégie de dire qu’on est pareil, c’est de la malhonnêteté. Comment peut-on penser qu’on est pareil? On s’est obstiné pendant deux ans au sein du conseil municipal. On ne fait pas la politique municipale de la même façon et on n’a pas le même style de leadership », plaide Valérie Renaud-Martin.

Cette dernière souhaite maintenant voir le maire écouter davantage la population et les résidents des périphéries. « Rénove le skatepark à Pointe-du-Lac. Il en a besoin. La carte Accès Trois-Rivières était un projet mobilisateur et des partenaires étaient prêts à s’y greffer. J’aimerais aussi le voir travailler sur le projet de centre aquatique. Il faut écouter la population. Je veux qu’on ait une ville unie. »

Valérie Renaud-Martin a été élue pour la première en 2017 à titre de conseillère municipale du district des Carrefours. Elle avait ensuite tenté de se faire élire en 2019 sous la bannière du Parti libéral du Canada, mais elle avait fini deuxième dans la circonscription de Trois-Rivières. Cette élection municipale était sa troisième élection en quatre ans.

« Ma certitude, c’est que je ne n’aurai pas une autre élection d’ici quatre ans! Si je reviens, ce sera au municipal à ce moment-là. Mais quatre ans, c’est très long et je ne suis pas une fille qui stagne vraiment longtemps », ajoute celle qui retrouvera ses dossiers pour la réussite éducative et la persévérance scolaire à la Table régionale de l’éducation de la Mauricie.

« Ma première expérience en politique municipale a été avec les citoyens du district des Carrefours. Ils m’ont accordé leur confiance. J’ai tout donné pour eux et j’ai adoré mes quatre dernières années comme conseillère. Ce sont eux qui m’ont donné la piqûre de la politique municipale. Je serai toujours reconnaissance pour cette confiance qu’ils m’ont attribuée », conclut-elle avec émotion.

Aucun élu de l’Action civique

Au terme de la soirée électorale, aucun des candidats de l’Action civique de Trois-Rivières n’a été élu. Sur sa page Facebook, le parti a pris la parole pour dire ceci : « Cette élection ne marque pas la fin, mais bien le début de notre aventure. Nous le savions, présenter des candidats d’une formation politique à Trois-Rivières était un défi de taille. Un défi que nous avons eu le courage d’affronter en plaçant nos visages sur des poteaux pour ainsi offrir un choix aux électeurs. Hier soir, la démocratie a parlé et nous devons respecter et accueillir sa décision. »

« Évidemment, vous comprendrez notre grande déception, est-il écrit. Malgré la défaite, nos avons tout de même atteint plusieurs objectifs, dont celui d’avoir un pourcentage de votes suffisant pour nous assurer un financement public, de l’argent essentiel pour la suite de notre action. Plus que jamais, nous sommes ici pour y rester! Nous vous annonçons d’ores et déjà que le parti poursuivra ses activités dans les prochaines semaines et les prochains mois. Ceci ne marque pas la fin, mais bien le commencement de notre aventure. »

(En collaboration avec Marie-Eve Alarie)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires