Important déversement de diesel dans le fleuve Saint-Laurent

Par superadmin

Annick Oligny | Longueuil devra s’expliquer auprès du ministère de l’Environnement à la suite du déversement de près de 30 000 litres de diesel dans le réseau d’égout, et dont une partie s’est rendu jusqu’au fleuve Saint-Laurent, hier.

La Ville a failli à sa tâche en n’avisant pas immédiatement le ministère de la présence d’hydrocarbure dans son système d’épuration d’eau, selon coordonnateur d’Urgence Environnement, Christian Blanchette (photo).

«À 9h24, un représentant du système de traitement des eaux de la Ville nous a avisés qu’il y avait eu un déversement de 28 000 litres de diesel qui provenait d’un réservoir et de génératrices situés au 850, rue Saint-Charles Ouest, une station de pompage d’eau brute pour l’eau potable de la ville.»

La Ville aurait dû agir plus rapidement, selon le coordonnateur. «Aucune mesure de confinement ni de récupération n’a été entreprise alors qu’il y aurait dû en avoir. On aurait dû nous aviser dès le début.»

Le directeur des communications de la Ville, Bernard Bigras, explique que l’incident est dû à un bris d’équipement et que les employés de la station de pompage ont d’abord cru qu’il s’agissait de présence de solvant.

«Dès 4h30, nous avons essayé de moduler le traitement et avons constaté que la situation ne s’améliorait pas. Les opérateurs ont alors avisé Environnement Québec vers 8h30.»

Une génératrice d’appoint s’est mise à fuir et les hydrocarbures se sont retrouvés dans le réseau d’égout, ce qui a compliqué la tentative de retenir les substances.

M. Bigras assure qu’à aucun moment, la qualité de l’eau de Longueuil n’a été compromise.

À titre préventif, Varennes, Verchères et Contrecœur ont été avisées de faire une surveillance de la qualité de l’eau qui provient de stations de pompages d’eau potable à même le fleuve.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires